Eurostar, le voyage d’affaires permet de limiter la casse

Finalement, l’année 2016 aura été moins mauvaise que ne le craignait Eurostar. Avec 10 millions de voyageurs, le transporteur limite la casse mais enregistre tout de même 400 000 passagers de moins qu’en 2015. Cette baisse de trafic (-4%) s’expliquerait notamment par la situation politique et les attentats qui ont touché Paris et Bruxelles. Autre […]

Finalement, l'année 2016 aura été moins mauvaise que ne le craignait Eurostar. Avec 10 millions de voyageurs, le transporteur limite la casse mais enregistre tout de même 400 000 passagers de moins qu'en 2015. Cette baisse de trafic (-4%) s'expliquerait notamment par la situation politique et les attentats qui ont touché Paris et Bruxelles. Autre explication possible, l'offensive aérienne, menée par Easyjet ou British Airways auprès des voyageurs d'affaires semble avoir porté ses fruits. La guerre des tarifs entre Paris et Londres semble s'installer dans le paysage commercial. Eurostar compte sur l'ouverture de la liaison Londres-Bruxelles-Amsterdam pour booster les résultats de l'année qui débute.