Faut-il ou non acheter la vignette Crit’Air ?

Les gestionnaires de flotte se posent actuellement une question dont l’importance varie en fonction de leur implantation géographique : faut-il acheter systématiquement une vignette Crit’Air pour les voitures des voyageurs d’affaires ? La réponse s’impose à mesure que les agglomérations adoptent le système de circulation sélective. Et cela ne fait que commencer.

Pour appliquer les vignettes Crit’Air, il y a 2… critères : que la ville ou l’agglomération ait adopté un Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) et que, dans la foulée, le Préfet soit ainsi autorisé à prononcer des interdictions de circulation liées à la pollution.

Aujourd’hui, les vignettes Crit’Air ont été adoptées tout récemment par Strasbourg (pour septembre 2017) après Lille, Grenoble et Paris. A chaque fois, ce ne sont pas des communes mais des agglomérations qui sont concernées. Ainsi à Strasbourg, la circulation sera « différenciée » dans 33 communes au total, ce qui induit l’application de la vignette, comme à Paris, au-delà du périphérique. La vignette est ainsi obligatoire sur les autoroutes qui longent Grenoble.

Pour l’heure, 24 PPA ont été adoptés, pour les 24 agglomérations suivantes : Avignon ; Béthune ; Bordeaux ; Clermont-Ferrand ; Douai-Lens ; Grenoble ; Lille ; Lyon ; Marseille-Aix-en-Provence ; Metz ; Montpellier ; Nancy ; Nantes ; Nice ; Orléans ; Paris ; Rennes ; Rouen ; Saint-Étienne ; Strasbourg ; Toulon ; Toulouse ; Tours ; Valenciennes.

Comme vous pourrez le constater, toutes n’ont pas encore déclenché l’obligation de la vignette mais on peut penser que, très rapidement, il sera difficile de s’en passer… Pour mémoire, la vignette s’achète en ligne et classe les véhicules en 6 niveaux. Elle coûte 4,18€/vignette, frais de port inclus. Moins onéreux qu'une amende de 68€ pour absence de vignette...