France : le trafic aérien en hausse de 5% en mars

Le ciel français se porte bien puisqu'il affiche une hausse du nombre de passagers transportés de 5% pour le mois de mars tandis que la croissance est de 5,7% sur le trimestre. Le trafic international a été particulièrement dynamique en ce début d'année 2017.

Le secteur aérien domestique affiche une hausse de +3,1%. Le rapport TendanCiel de la DGAC précise qu' « il bénéficie d’une évolution positive constatée sur l’ensemble des segments et profite tout particulièrement de l’essor soutenu des liaisons transversales en Métropole (+6,8%) ». En effet, certaines lignes provinciales comme Bordeaux-Lyon (+14%) présentent des croissances à deux chiffres.

Sur le 1er trimestre 2017, le trafic intérieur enregistre une hausse de +2,6%.

Le segment international se montre particulièrement dynamique avec une progression de +5,5% en mars et de +6,6% sur le trimestre. Comme lors des mois précédents, la croissance du mois de mars se montre homogène en l'Europe, l'Afrique et l'Asie (entre +5,6 et +6,0%). En revanche, la hausse est plus modérée sur le marché américain avec +2,0%. La Turquie (-4,9% en mars, -9,9% sur le trimestre) et le Brésil (respectivement -9,1% et -13,8%) pour leur part peinent.

Les aéroports sont dans la lignée des tendances de fin 2016
En mars, les dix principaux aéroports français prolongent la tendance initiée depuis fin 2016. Paris continue de reprendre des couleurs à CDG (+3,2%) et davantage encore à Orly (+4,9%).

En région, Toulouse, Lyon, Bordeaux et Nantes bénéficient d’une croissance à deux chiffres aussi bien en mars que sur le trimestre. La capitale occitane dépasse même les +15%.

En mars, la hausse d’activité est forte à Marseille (+7,4%) et à Bâle-Mulhouse (+4,6%). La piste de Nice affiche une croissance plus modérée (+1,4%) tandis que, pour le 13eme mois consécutif, Beauvais est en repli avec -10,8%.

A noter que le nombre de vols retardés au départ de plus d’un quart d’heure a été réduit de 23,5% à 22,8%eu mois de mars. Le délai moyen toutes liaisons confondues a aussi diminué, passant de 14,8 à 13,5 minutes.