Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Mardi 6 Juin 2017

GDS, Air France pourrait revoir sa politique des frais de réservation


C’est à Cancun dans le cadre de l’Assemblée annuelle de IATA que Jean-Marc Janaillac a dévoilé que son groupe étudiait les relations actuelles avec les réseaux de distribution. Il s'agit de se positionner face à Lufthansa, Iberia ou British Airways qui appliquent désormais des surcharges tarifaires pour les réservations émises via GDS.



Air France ne s'interdit pas de se positionner sur les frais de réservation
Air France ne s'interdit pas de se positionner sur les frais de réservation
Prudent, le Président d’Air France/KLM ne décidera rien rapidement mais "se veut en mesure de réagir vite si une décision devait être prise dans l’intérêt du transporteur". Cette vision n’est pas nouvelle et, dès l’annonce de la décision de Lufthansa en 2015, Air France/KLM s’était penché sur les nouveaux modèles de distribution que permettaient les outils technologiques. KLM s’était aussi impliqué dans une étude de ce type. Pieter Elbers, le PDG de KLM a toujours expliqué qu’il y avait de "bonnes décisions à prendre pour diminuer le poids financiers des coûts de réservation". On sait depuis la décision de British et Iberia qu’il y a également eu des réflexions avec les partenaires Skyteam et surtout Delta Airlines, qui a également manifesté son intérêt pour le projet de créer des frais de réservations via GDS.

Pour l’heure, rien n’a bougé. A Cancun, le sujet était très commenté par les compagnies présentes qui penchent majoritairement pour un développement des réservations directes, y compris pour les grandes entreprises. Certaines aux USA sont déjà connectées aux stocks de leurs transporteurs privilégiés avec des offres tarifaires agressives. Un sujet tabou violemment combattu par les TMC et les agences de voyage.

Sur le plan général de l'actualité aérienne, Jean-Marc Janaillac n’a pas caché que les résultats prometteurs qui se profilent sur le long courrier ne devaient pas masquer la fragilité de la demande. Il a également évoqué l’interdiction des ordinateurs à bord en indiquant que si la mesure était appliquée, il s’attendait à une baisse de la demande entre l’Europe et les USA.


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.