Grève des routiers, FO jette l’éponge

Exit les risques de blocage sur les routes le 3 juin prochain, les voyageurs d'affaires peuvent souffler : le syndicat Force Ouvrière a finalement renoncé à son mot d’ordre de grève, engagé pour obtenir une amélioration des conditions de travail et une augmentation des salaires.

C‘est à l’issue d'une consultation syndicale interne que 54% des militants FO ont jugé qu'il "n'était pas possible de partir seul au combat même si la situation des salariés est critique". Seuls 32% des adhérents étaient favorables à une grève.

Faute d’obtenir une unité syndicale, FO a donc préféré faire marche arrière tout en se réservant le droit de dépose un nouveau préavis pour septembre prochain. L’intersyndicale du transport routier veut cependant peser sur les décisions du gouvernement et souhaite "des actions fortes" avant la fin de cette année. Parmi les actions envisagées, une journée de blocage des dépôts pétroliers.