Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


In Extenso confirme la reprise de l’hôtellerie française en 2017


L’observatoire mensuel de l’hôtellerie, publié chaque mois par In Extenso, confirme les bons résultats de 2017. Avec un mois de décembre qui tient ses promesses, l’année se clôture sous le signe de la reprise hôtelière. Enfin !



2017, une bonne année pour l'hôtellerie
2017, une bonne année pour l'hôtellerie
Pour expliquer ces bons résultats, il faut s’appuyer sur la première place de première destination touristique de la France avec officiellement 89 millions de touristes (+6% par rapport à 2016). Notons également que les déplacements professionnels vers la France ont repris, principalement d’Asie et des USA. Nous publions ci-dessous le document d’analyse établi par les experts d’In Extenso.

« En décembre 2017, les taux d’occupation et les prix moyens par chambre louée progressent sur l’ensemble des catégories. Seule, l’hôtellerie de Luxe, affiche une baisse d’occupation. En cumul à fin décembre 2017, les RevPAR sont en progression sur toutes les zones géographiques et sur l’ensemble des catégories, excepté l’hôtellerie Super-économique azuréenne, dont le net retrait s’élève à presque 5% par rapport à 2016 et de 13% depuis 2013.

Enfin, et malgré leurs progressions, les niveaux de chiffre d’affaires hébergement sur la capitale restent inférieurs à ceux enregistrés entre 2013 et 2015. Autre constat souligné par In Extenso, , l’hôtellerie parisienne enregistre une hausse des prix moyens par chambre louée, notamment dans les catégories supérieures (Haut de gamme & Luxe) et au niveau de l’Economique, de l’ordre de 8% à 10%. Les chiffres d’affaires hébergement (RevPAR) sont en croissance sur tous les segments, entre 12% pour l’Economique et 20% pour le Luxe.

Après deux exercices compliqués (2015 et 2016), le marché hôtelier retrouve des couleurs grâce à la reprise économique et à l’activité touristique. Le Grand Paris a enregistré plus de 23 millions de nuitées hôtelières en 2017, une année record en termes de fréquentation touristique. Le secteur aura capitalisé sur un net regain de la fréquentation. Parmi les clientèles étrangères qui ont fait leur grand retour : les Américains positionnés à la première place, les Chinois, les Allemands et les Espagnols. Parmi les principales nationalités, la clientèle britannique, dont le pouvoir d'achat a été impacté par la chute de la livre sterling, et la clientèle du Proche et Moyen-Orient sont en retrait cette année par rapport à 2016.

Sans surprise, les performances hôtelières sont en progression à fin décembre 2017, à l’exception d’un léger repli du prix moyen sur la catégorie Luxe (-0,5% par rapport à 2016). A échantillon stable et constant, à fin décembre 2017, l’hôtellerie parisienne, toutes catégories confondues, enregistre une hausse de 9% de son RevPAR par rapport à l’année 2016. Cependant, le chiffre d’affaires est en retrait de près de 9% en comparaison à 2013.

De la même manière qu’à Paris, l’hôtellerie en Régions inscrit de bons résultats au mois de décembre 2017. En effet, les taux d’occupation ainsi que les prix moyens progressent sur tous les segments, à l’exception du Luxe dont la fréquentation est en recul de 7%. Les RevPAR sont en croissance en 2017 sur l’ensemble des catégories, de l’ordre de 1% (Economique) à 3% (Haut de gamme) par rapport à 2016. On observe un léger recul (moins de 1%) du prix moyen sur les catégories Economique à Haut de gamme, s’expliquant en partie par la tenue de la Coupe d’Europe de Football en 2016, qui avait dynamisé le chiffre d’affaires hébergement des professionnels du secteur.

Les régions françaises confirment leur statut de locomotive pour l’activité hôtelière, affichant des RevPAR (toutes catégories confondues) en croissance de 2% par rapport à 2016 et de 6% par rapport à 2013. Sur la Côte d’Azur, les taux d’occupation sont en hausse au mois de décembre 2017, sauf sur l’hôtellerie de Luxe et Super-économique. Les recettes moyennes par chambre louée augmentent sur les catégories d’entrée de gamme (Super-économique et Economique) et le Luxe. Toutefois, les chiffres d’affaires hébergement sont en croissance sur toutes les catégories ce mois-ci. En cumul à fin décembre 2017, l’hôtellerie azuréenne, toutes catégories confondues, enregistre une hausse de près de 3% d’occupation par rapport à 2016, et une légère hausse de 1% par rapport à 2013. Les prix moyens s’affichent en léger retrait de presque de 1% par rapport à l’année précédente, mais en augmentation d’environ 4% depuis 2013. Les prix moyens sont en repli sur toutes les catégories par rapport à l’année dernière. Quoi qu’il en soit, l’année 2017 s’est terminée sur avec un RevPAR en croissance par rapport à 2016 et 2013, respectivement de l’ordre de 2% et 5% ».