Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires


Jeudi 10 Janvier 2019

Intercités : Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux vont s'ouvrir à la concurrence


L'ouverture à la concurrence des lignes Intercités se précisent. Le ministère des Transports a indiqué que le processus débuterait sur les axes Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux. Selon le programme présenté, les Travel Managers pourront mettre la SNCF en concurrence avec d'autres opérateurs à partir de 2022.



L'Etat va ouvrir à la concurrence les lignes Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux
L'Etat va ouvrir à la concurrence les lignes Nantes-Lyon et Nantes-Bordeaux
Les axes Nantes – Lyon et Nantes - Bordeaux vont être les premières lignes Intercités à s'ouvrir à la concurrence. L'objectif du gouvernement est de parvenir à faire rouler au côté de la SNCF des rames d'autres opérateurs à compter de 2022.

Ainsi, l"avis de préinformation" qui marque le lancement de la démarche, sera publié dan le Journal officiel de l’Union européenne dans les "prochains jours". L'appel d'offres sera, pour sa part, programmé pour début 2020.

L’État a sélectionné ces deux lignes qui font partie des "trains d’équilibre du territoire" (TET), car l'ensemble des trains ont été renouvelées. Par ailleurs, les chantiers prévus sur les deux axes doivent être achevés dans les 3 ans.

Pour le ministère des Transports "La concurrence doit permettre d’apporter des nouveaux services, des démarches innovantes pour les voyageurs et de réduire peut-être les coûts - on l’espère quand même". Il a ensuite assuré "On ne cherche pas à sortir le sortant, l’objectif n’est pas de sortir la SNCF", puis ajouté "Ce sera, d’une certaine façon, “que le meilleur gagne !”".
Notez





1.Posté par PAT le 11/01/2019 11:06
Il ne faut pas confondre "concurrence" (au sens de la possibilité pour un voyageur de choisir un opérateur ferroviaire plutôt qu'un autre pour se rendre d'un point A à un point B) et "mise en concurrence" de plusieurs opérateurs (s'il s'en présente !) pour que l'un et un seul se voie confier l'exploitation d'une ligne pendant un temps donné et suffisant pour qu'il puisse amortir ses investissements (s'il en fait). Et sur ce premier exemple de lignes Intercités au statut au cas d'espèce de Train d’Équilibre du Territoire et donc de service public pur et dur il s'agit donc pour l'autorité organisatrice de ces transports de rechercher la compagnie qui serait en mesure d'exploiter à ses yeux au meilleur rapport qualité prix. Lire : avec la subvention d'équilibre la plus basse possible. Dixit : "réduire peut-être les coûts" (sic). Actuellement l'Etat met au pot 25 millions d'euros par an. Si un opérateur dit mieux, ou le cas échéant au même prix mais en convaincant / promettant que son service sera meilleur que celui de la SNCF, il l'emporte. Attention aux effets collatéraux !



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.