Ivre, un cheminot lance une fausse alerte à la bombe pour ne pas rater son train

Un employé de la SNCF a semé une belle pagaille en gare de Rennes, le dimanche 31 mars 2019. Ne voulant pas louper son train, le cheminot ivre a eu l'idée d'appeler la compagnie ferroviaire pour signaler la présence d'une bombe près des voies. Sa fausse alerte a entraîné une interruption du trafic pendant deux heures et retardé des centaines de passagers.

La SNCF a interrompu son trafic en gare de Rennes vers 9h le 31 mars 2019 après avoir reçu un appel lui indiquant la présence d'un engin explosif sous le pont Saint-Hélier. Cette installation, située à quelques centaines de mètres de la gare, surplombe les voies.

Finalement, le périmètre de sécurité établi et les recherches ont été suspendus vers 11h00 lorsque les forces de l'ordre ont découvert qu'il s'agissait d'une fausse alerte à la bombe. Le comble pour la SNCF qui a vu neuf trains et des centaines de clients retardés à cause de cet incident... l'auteur de l'appel est un de ses cheminots.

Selon Ouest-France, l'employé en état d'ivresse a commis ce méfait car il avait peur de rater son train pour Paris. Mal lui en a pris, il a été arrêté et placé en garde à vue immédiatement. Il risque désormais jusqu'à deux ans de prison et 30 000 euros d'amende.