L’Aéroport d’Angers Marcé veut désormais se consacrer aux voyages d’affaires

Avec la fin de ses deux seules lignes régulières vers Londres et Nice, l’aéroport d’Angers Marcé veut désormais se consacrer au voyage d’affaires et en partie à l’affrètement privé ou aux charters. Le retrait par la DGAC des fonctionnaires de la tour de contrôle porte un coup fatal à la plate-forme qui, en raison de […]

Avec la fin de ses deux seules lignes régulières vers Londres et Nice, l’aéroport d'Angers Marcé veut désormais se consacrer au voyage d’affaires et en partie à l’affrètement privé ou aux charters. Le retrait par la DGAC des fonctionnaires de la tour de contrôle porte un coup fatal à la plate-forme qui, en raison de sa proximité avec Paris, ne dispose d’aucun vol vers la capitale.

Seule solution, l’affrètement ou la mise en place d’une aviation d’affaires pour les déplacements professionnels. Pour le président de l’agglomération, Christophe Béchu, si l’avenir de l’aéroport s’assombrit, le futur n'est pas pour autant compromis et de nouveaux projets seront recherchés pour l'alimenter à plein temps ou de façon saisonnière.