L’Apple watch sera t-elle interdite au volant ?

Une étude britannique vient de démontrer que les montres connectées sont plus dangereuses en conduisant que les smartphones. Pour le Transport Research Laboratory (TRL), les délais de réaction face à une situation dangereuse sont deux fois plus élevés qu’avec un kit main libre.

Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon le TRL, il faut 2,52 s pour une réaction d’urgence si l’on consulte un SMS sur sa montre connectée contre 1,85 avec un smartphone équipé d’un kit mains libres. Selon les analystes, parler à un autre passager est moins risqué : 0,9 seconde suffisent pour réagir au volant.

Principal accusée, l'Apple Watch d'Apple est dans le collimateur. En offrant la possibilité de lire les SMS sur l'écran ou de consulter des informations, elle pourrait entrainer une hausse des accidents routiers. Pour le TRL "la sophistication des outils connectés serait pénalisante au volant".

Autre remarque des chercheurs, l’attraction de la montre connectée, plus forte que celle du téléphone, double les risques d’inattention et oblige le conducteur à poser simultanément son regard sur la route  et sur sa montre, ce qui multiplie les possibilités d’accidents.

Deux états américains réfléchissent déjà à la façon d'interdire l'usage de l'accessoire aux conducteurs, comme ils l’avaient fait pour les Google Glass au volant.

 

SMS au volant, le film choc des autorités britanniques