L’Hyperloop à l’essai dans le Limousin

L'Hyperloop, projet de transport hyper-rapide, va lancer une nouvelle base d'essais en France. Après Toulouse, c'est un village près de Limoges qui accueillera les infrasturctures de test de la compagnie canadienne. A terme, les voyageurs d'affaires pourraient circuler à 1000 km/h !

Transpod, une start-up canadienne travaillant au développement de la technologie hyperloop en Europe, doit déposer vendredi "une demande de permis de construire auprès de la préfecture de la Haute-Vienne", explique Sébastien Gendron, cofondateur et PDG de l'entreprise de Toronto, où se trouve le siège de la société.

Les essais de ce train du futur devraient avoir lieu dans le village de Droux (400 habitants) à une cinquantaine de km au nord de la ville de Limoges, à la demande d'un groupe d'entrepreneurs et d'élus locaux, réunis en association fin 2017 précisément à la recherche d'un projet innovant et capable de braquer les projecteurs du monde entier sur la région limousine. Le Maire et le Préfet sont favorables au projet, porteur d'emplois, mais certains habitants s'inquiètent pour le bruit et l'environnement. Une enquête d'impact devrait être lancée. Les travaux, si le permis est bien accordé, débuteront cette année. L'enveloppe prévue est de 21 millions d'euros, à ce jour financé à 100% par des investisseurs privés selon Transpod qui devrait dévoiler les noms des investisseurs dans les prochaines semaines.