L’Inde met en place l’enregistrement des données biométriques pour l’obtention du visa

Les autorités indiennes s'apprêtent à réclamer la saisie des données biométriques aux demandeurs de visas pour l'Inde.

Initié en 2015, le mécontentement des voyageurs et des professionnels du tourisme avait eu raison de la volonté des autorités indiennes d'imposer l'enregistrement des données biométriques des demandeurs de visas avant le départ pour l'Inde.

Dès le lundi 10 juin 2019, les requérants devront donc se soumettre à cette démarche à chaque demande de visa durant 5 ans. Seuls quelques profils de voyageurs seront exemptés de cette démarche :
- Les requérants âgés de moins de 12 ans
- Les requérants âgés de plus de 70 ans
- Les requérants dans l’incapacité de fournir leurs 10 empreintes digitales (seule une photo du visage sera prise)

En France, les centres de visas indiens ne devraient donc bientôt plus recevoir de demandes par voie postale. Les voyageurs seront par ailleurs obligés de se déplacer à Paris, Marseille, Lyon, Strasbourg ou Bordeaux pour présenter leur dossier. Bonne nouvelle cependant pour les usagers d’agences de visas reconnues par le consulat qui souhaitent obtenir un visa touristique ou d’affaires : les requérants de ces deux types de visas utilisant les services d’une agence officielle ne seront, jusqu’à nouvel ordre, pas soumis à la saisie de leurs données biométriques et pourront envoyer leur dossier par correspondance à leur agence de visa. Aucun changement donc, dès le 10 Juin 2019, si vous profitez des avantages d’une agence.

Les autorités indiennes justifient cette décision par le fait que les données biométriques, "aident le gouvernement indien à lutter contre les abus d’immigration et la fraude d’identité, pour ne nommer que quelques avantages" .