L’UMIH ne veut pas rendre les pourboires obligatoires

Dans un communiqué adressé à la presse, l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie conteste l’information publiée ses derniers jours, qui laissait à penser que l’organisation professionnelle souhaitait rendre les pourboires obligatoires. Pour son Président, "cette annonce racoleuse n’a aucun fondement et repose sur une interprétation erronée".

Pour l’UMIH, le pourboire n’est pas un sujet de débat en tant que tel et rappelle que le pourboire ne peut être rendu obligatoire puisqu’il s’agit d’une libéralité, d’une gratification, à la discrétion du client satisfait du service rendu.

D’autant que pour l’organisation, le vrai débat est ailleurs. Et de préciser: "Alors que le chômage reste à un niveau très élevé, des centaines de milliers d’emplois restent paradoxalement non pourvus et particulièrement dans notre secteur d’activité. Cette situation s’est particulièrement dégradée cet été, ainsi qu’en témoignent les retours de l’ensemble de nos adhérents sur le territoire. La difficulté à recruter du personnel est inacceptable au regard de la situation de l’emploi en France tandis qu’elle pénalise nos entreprises. Ces dernières sont prêtes à embaucher des dizaines de milliers de salariés qu’elles pourront au besoin former…. Le débat est ouvert avec le Gouvernement, les organisations syndicales et les professionnels pour améliorer l’attractivité de nos métiers et, au-delà, de la destination France".