L’UNSA dénonce la hausse de 41% de la rémunération du comex, Air France réagit

Pas content, l'UNSA Aérien Air France qui révèle sur son site qu'à l'occasion de la session économique du CCE, ce 23 février, la direction d'Air France a été contrainte de s'expliquer sur l'augmentation de la rémunération des membres du Comité Directeur Exécutif. Elle calcule une hausse de 17,6%.

Selon l'UNSA (Union Nationale des Syndicats Autonomes) Air France, l'enveloppe de la rémunération du Comité exécutif de la compagnie était en 2015 de 3,4 millions d'euros pour 13 membres. En 2016, elle est passée à 4,8 millions d'euros pour 14 membres. Ce qui représente une augmentation de 41% de l'enveloppe du COMEX.

Les élus de l'UNSA au CCE ont vivement protesté "dans un contexte où tous les salariés sortent du Plan Transform 2015 et que l'on cherche à baisser les coûts des hôtesses et stewards de 40 à 45% avec le projet de la nouvelle compagnie Boost".

Tard dans la nuit du 23 février, Air France a reprécisé sa position, que voici :

"Le débat au Comité Central d'Entreprise de ce jour sur le montant de la rémunération brute du COMEX Air France publié dans les comptes sociaux a conduit les équipes financières et Ressources Humaines à vérifier en détail ce chiffre à l'issue de la session, comme l'avait indiqué en séance le Directeur Général des Ressources Humaines. Cet examen a permis de déceler une mauvaise imputation comptable en 2016 d'un montant de 0,8 million d'Euros ne concernant pas cette rubrique.

Cette mauvaise imputation fausse la comparaison, conduisant aux chiffres d'augmentation qui ont ému les représentants du personnel et certainement beaucoup de salariés qui en ont pris connaissance.

Le chiffre exact pour l'année 2016 est de 4 millions d'Euros à comparer aux 3,4 millions d'Euros en 2015, soit une hausse de 17,6%.

Cette augmentation s'explique par :

- l'augmentation de la rémunération variable compte tenu des résultats redevenus positifs en 2015. Ces rémunérations variables avaient baissé en 2014 et 2013 ;
- des modifications du nombre et de la composition du COMEX ;
- le versement de soldes de congés payés à des membres du COMEX ayant quitté l'entreprise".

La compagnie a précisé que la rémunération de ses dirigeants, comme dans toutes les entreprises, comporte une part variable significative fonction des résultats, qui joue à la baisse comme à la hausse et que la rémunération brute globale du COMEX versée en 2016 est inférieure ou égale à celles versées en 2014 (4 millions d'Euros), en 2013 (4,7 millions d'Euros) et en 2012 (5,3 millions d'Euros)".