L’assistance patine en France

Souvent confondue avec l’assurance, l’assistance qui permet aux voyageurs d’être gérés sur leurs lieux de déplacement en cas de problème, a connu un volume d’activité étal en France pour 2014.

Avec un CA global en France de 2,572 milliards d’euros (+ 0,27%), l’univers de l’assistance couvre désormais l’univers de la voiture, du voyage, des services à la personne et les conciergeries associées. En matière de voyage, les assisteurs français ont traité cette dernière année 179 546 dossiers (-4,8% par rapport à 2013) pour un CA de 253 M€ (-10,7% par rapport à 2013). Constat important, le marché du «corporate mobility» est en hausse. Face à un contexte géopolitique instable, les entreprises ont perçu le besoin d’assistance pour leurs voyageurs et n’hésitent plus à solliciter les assisteurs pour accompagner et renseigner leurs collaborateurs sur les risques liés au pays en temps réel.

Encore très marginaux il y a quelques années, les services de Conciergerie proposés par les assisteurs se développent et sont désormais proposés dans certains contrats d’assurance. Autre constat, la connectivité se développe. Les diverses expériences prouvent que le consommateur est en demande d’immédiateté, le fameux concept «ATAWADAC»( Any Time, Anywhere, Any Device, Any content). Mais, selon les assisteurs, le voyageur «a besoin d’être rassuré par une personne qui puisse comprendre la singularité de sa situation», ce que ne peut offrir le «machine to machine» qui, au contraire, pourrait constituer une nouvelle source de stress.