L’autoroute A13 va supprimer les barrières de péage fin 2021

Dès la fin de l'année 2021 ou au plus tard début 2022, les autoroutes de Normandie, A13 et A14, passeront en flux libre. Sanef a annoncé le remplacement des barrières de péage par un nouveau dispositif actuellement en phase de test sur l'autoroute A4.

Ce nouveau système de passage des péages en free-flow sera en service sur les autoroutes A13 (ou Autoroutes de Normandie, qui relie Caen à Paris en passant par Rouen) et A14. Cela représente 14 sites de péages. Les autoroutes représentent 100 millions de transactions, pour environ 400 millions d’euros de chiffre d’affaires. "Soit un quart de notre chiffre d’affaires annuel", a expliqué un responsable de la Sanef au journal Paris-Normandie. Les premiers passages sans barrière devraient être possibles fin 2021 ou début 2022 au plus tard. "Dans un premier temps, un passage à 90 km/h serait instauré, le temps de démonter les gares de péage et de rétablir des axes de circulation adaptés aux 130 km/h", précise le responsable.  

Ce procédé, testé également à Boulay en Moselle (A4), vise à réduire les temps de trajets (moins de ralentissements et de bouchons) – "sur une année, les barrières de péage font perdre deux millions d’heures aux automobilistes en France" – et à économiser du carburant "notamment pour les poids lourds. Ce serait dix millions de litres économisés chaque année », indique la société d'autoroutes.

L’automobiliste, lui, aura plusieurs possibilités pour s’acquitter des frais de péage. Soit avec un badge – comme ceux qui existent déjà –, soit avec un abonnement spécifique, un forfait prépayé... Il sera également possible de payer en espèces chez un buraliste ou sur une aire d’autoroute. Et en cas d’oubli, la facture sera directement envoyée à domicile.