La Grande-Bretagne étend le passage automatisé aux frontières

La vie d'environ 6 millions de visiteurs en provenance des États-Unis, du Japon, d'Australie, du Canada, de Singapour et de Corée du Sud qui entrent en Grande-Bretagne avec un passeport électronique est sur le point de devenir plus facile.

Les passagers munis d'un passeport biométrique en provenance de ces pays pourront éviter les longues files d'attente auxquelles ils se trouvaient auparavant confrontés et utiliser, à partir de juin prochain, les "E-gates" réservées aux détenteurs d'un passeport électronique.

Les voyageurs en provenance de ces pays n'auront plus non plus à remplir de carte d'embarquement.

Ces portes automatisées sont actuellement à la disposition des ressortissants britanniques, de l'UE et de l'Espace économique européen et permettent aux passagers d'être traités plus rapidement et en toute sécurité.

Ce changement, qui s'applique également aux terminaux Eurostar à Paris et à Bruxelles, vise à accélérer le traitement dans les aéroports britanniques.