La SNCF et la RATP exploiteront la liaison CDG Express

C'est le groupement constitué de RATP Dev et Keolis (groupe SNCF) qui a été choisi pour exploiter la ligne ferroviaire que reliera en 2024, Paris à l'aéroport de Roissy en 20 minutes.

Cette future ligne de RER express reliera l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à Paris. Le contrat comprend une période de préparation de cinq ans (2019-2023), suivie d'une période d'exploitation de 15 ans (2024-2038). la signature doit intervenir avant la fin du mois de janvier 2019. Le groupement désigné par le ministère de la Transition écologique était opposé à leur concurrent Transdev (contrôlé par la Caisse des dépôts).

Les trains qui circuleront sur la future ligne, des Regiolis, sont fabriqués en France par Alstom. Le groupement vainqueur entend faire circuler des trains tous les quarts d'heure et tous les jours de 5h du matin à minuit, et attend 9 millions de passagers par an. Longue de 32 km, la liaison doit relier la Gare de l'Est, dans le centre de Paris, au terminal 2 de l'aéroport de Roissy. Elle comprend un raccordement en partie souterrain de 1 km dans Paris, et 7 km de voies nouvelles -parallèles aux voies du TGV- de Mitry-Mory (Seine-et-Marne) à l'aéroport. Entre les deux, le CDG Express empruntera des voies existantes, parallèles à celles du RER B. Le trajet doit coûter 24 euros.