La SNCF teste une cloche à bombe pour faire gagner du temps aux voyageurs

122

La crainte de nouvelles attaques terroristes est très présente en France. Elle se fait particulièrement sentir dans les transports. Le nombre de signalements de colis suspects a par exemple été multiplié par 4 sur les lignes de la RATP. Chaque vérification bloque la circulation pendant de longues minutes. Pour renforcer sa sécurité tout en minimisant les perturbations de son activité, la SNCF teste pour sa part une cloche à bombe.

A chaque colis suspect, les forces de l'ordre sont obligées d'évacuer les passagers de la station ou de la gare. La circulation des trains est généralement aussi touchée pendant le contrôle de l'objet. Afin de minimiser l'impact de ces interventions, la SNCF teste actuellement une technologie utilisée sur les aéroports de Londres Heathrow et Gatwick : la cloche à bombe. La porte-parole de la SNCF a expliqué au Huffington Post : "Nous en sommes à deux expérimentations en partenariat avec les forces de l'ordre. Le but est de limiter l'impact des alertes". Il s'agit d'un container de 320 kilos que l'on pose sur le colis suspect. La présente de cet appareil très résistant permet de réduire le périmètre de sécurité et ainsi les impacts sur la circulation des trains.