La consommation d’alcool va être réduite dans les aéroports britanniques

Face à la recrudescence des incidents en vol causés par des passagers très alcoolisés, The Home Office, le ministère de l'Intérieur britannique, envisage de limiter la vente d'alcool dans les terminaux des aéroports du Royaume-Uni.

Les professionnels en déplacement s'offrent parfois une petite pause détente en prenant un verre ou une pinte en attendant leur vol. Mais ils devront peut-être perdre cette habitude dans les aéroports britanniques.

Dans les installations du Royaume-Uni, de plus en plus de voyageurs ne font pas preuve de modération et causent ensuite des soucis aux équipages. Pour lutter contre ce problème, le ministère de l'Intérieur britannique envisage de limiter la vente d'alcool dans les terminaux des aéroports du pays.

En effet, actuellement les bars et pubs des plates-formes des salles d'embarquement ne sont pas soumis aux réglementations locales concernant la vente et le service de boissons alcoolisées. Ils peuvent ainsi vendre de l'alcool toute la journée.

Le gouvernement britannique va évaluer la possibilité de mettre en place le Licensing Act 2003 – réglementation encadrant l'activité des débits de boisson – dans les établissements situés coté piste. Cette mesure était une des recommandations émises par une commission de la Chambre des Lords en novembre dernier.

L'Autorité de l'aviation civile britannique a relevé 418 incidents causés par des passagers perturbateurs en 2016, soit plus du double que l'année précédente.