Le BAR France se prononce sur la taxation des billets d’avion

Seules associations professionnelles à se prononcer sur la taxation des billets d'avion, le BAR France et les Entreprises du Voyage ont réagi à cette décision surprise du gouvernement alors qu'à la conférence d'ouverture du salon du Bourget Madame Borne et Monsieur De Rugy avaient affirmé devant les représentants internationaux du monde de l'aviation qu'il n'y aurait pas de taxation des billets, surtout en France où l'industrie du transport aérien a besoin de support. Devant ce qu'ils nomment un "flagrant délit de mauvaise fois", le BAR France nous livre sont point de vue.

C’est ce que croit le gouvernement qui, sensible aux agitations d’une opinion désinformée, pense régler le dérèglement climatique par une taxation de plus. Or :
 
  • Le transport aérien est le plus petit contributeur aux émissions de GES (2 à 3% sur un plan mondial).
  • Il est la seule industrie qui fasse des progrès constants pour réduire ses nuisances.
L'industrie du transport aérien est la seule à s’engager sur un plan mondial dans un accord international auquel font partie les USA et la Chine, l’accord CORSIA qui prévoit une réduction de 50% des émissions à l’horizon 2050.

Au surplus, le transport aérien est la seule industrie de transport qui finance entièrement son infrastructure et son fonctionnement. Ce qui est loin d’être le cas de la route et du fer qui coûtent très cher aux contribuables. Les autres modes de transport dits « plus écologiques » ne le sont que si l’on ne comptabilise que les émissions dues aux seuls déplacements sans comptabiliser la construction et la maintenance des milliers de kilomètres de routes et de voies de chemin de fer extrêmement polluantes.

Une taxation franco-française de plus ne réduira en rien la dérive environnementale due aux transports mais elle nuira grandement à la compétitivité du transport aérien en France, tant pour les compagnies françaises que pour les compagnies internationales injustement punies lorsqu’elles opèrent dans notre pays.

Jean-Pierre SAUVAGE
Président du BAR France