Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 10 Janvier 2018

Le Mondrian à Doha : un kaléidoscope de charmes



Surprenant que cet hôtel, aux portes du désert du Qatar, à quelques encablures du centre-ville de Doha et que l'on ne s'attend pas à trouver dans un pays plus habitué à l'exubérance qu'au minimalisme. Dans ce nouvel hôtel qui vient d'ouvrir en octobre 2017, Marcel Wanders, le concepteur de la griffe Mondrian, a dévoilé une nouvelle facette de son talent. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il en a !



Un bâtiment tout en rondeur
Un bâtiment tout en rondeur
C'est l'effet waouh qui surprend le voyageur. Le Mondrian n'est pas un hôtel comme les autres. Sa façade, faites de lignes courbes sobrement éclairées en soirée donne le ton. Ici, rien ne ressemble à rien. Pas plus le lobby que la réception. Le premier regard que l'on porte en arrivant sur l'hôtel, c'est la Rolls qui attend à la porte. Destiné aux voyageurs qui veulent être reçus royalement, le véhicule plutôt classique donne une idée trompeuse de la partition qui va se jouer à l'intérieur. Mais attention, le Mondrian surprend quel que soit l'endroit d'où l'on se place. Et le séjour ira de surprise en surprise.

Sécurité oblige, il faudra passer le portique de contrôle pour atteindre la réception. Originale, la banque d'accueil est d'un sobre, minimaliste. Voilà le mot qui animera notre séjour. Pour nous, ce sera une nuit à peine et 28 heures entre deux avions pour vivre l'hôtel. Le lobby vaut à lui seul le détour. Les deux espaces majeurs sont une opposition de noir et de blanc. On s'attend à voir surgir le lapin géant d'Alice au Pays des Merveilles. D'un côté, un salon où trône un majestueux escalier d'un noir profond. C'est la signature des hôtels Mondrian. De chaque côté, des fauteuils bulles dignes d'un meilleur épisode de la série "le prisonnier", très années 70 qu'accompagnent de vastes canapés et fauteuils.

Entre les deux, une cloche dorée semble retenir le temps et incite à passer à l'espace opposé. C'est une "ice forest" blanche faite d'arbres imaginaires, au formes invraisemblables Toujours cette référence à Alice, un peu surréaliste. Magnifique. L'espace est fait pour permettre aux hôtes comme aux visiteurs extérieurs de venir prendre un verre ou déguster un cupcake à la Magnolia Bakery, concept directement importé de New York.

Un escalier monumental, signature des hôtels Mondrian
Un escalier monumental, signature des hôtels Mondrian
Le lieu est reposant à l'oeil…. Si ce n'est la musique permanente, souvent un peu trop présente par un volume sonore appuyé, que l'on retrouvera dans tout l'hôtel. C'est là aussi l'autre signature du Mondrian, une vision basée autour de la musique techno qui, heureusement, s'arrête à la porte des chambres.

C'est aussi au Rez-de--chaussée que se trouve la "ballroom", grande salle de réception de l'hôtel, immense espace à la moquette douillette capable d'accueillir un millier de personne et au look "mille et une nuit". On s'attend à un décor surchargé aux ors très présents et aux broderies débordantes et exagérées… il n'en est rien. Tout en restant dans une ambiance orientale, elle est d'une colorimétrie particulièrement réussie où le bleu nuit ajoute à l'élégance naturelle du lieu. Un bon point. A noter un majestueux ascenseur, tout en rondeur, plaqué or (Qatar oblige) qui relie la suite nuptiale à la grande salle. Juste à côté, pour celles qui veulent faire de l'effet le grand jour, un monumental escalier en marbre. C'est sans aucun doute la salle idéale pour organiser une réunion professionnelle d'envergure.

Des chambres où il fait bon vivre
Des chambres où il fait bon vivre

Des chambres tout aussi originales

Réserver au Mondrian c'est accepter l'originalité au sein même de sa chambre. Une fois de plus, le résultat est à la hauteur… à l'exception du tout électronique qui demande des efforts pour comprendre le fonctionnement de la climatisation ou de l'éclairage. La simplicité à souvent du bon. Les concepteurs l'oublient souvent.

Côté chambres, l'hôtel joue la variété, une partition qui va de la standard room au penthouse en passant par les suites (studio, loft, terrace ou Oal) sans oublier des chambres supérieurs et une sky house… Pas moins de 12 choix possibles, sans compter la suite nuptiale qui ne devrait pas intéresser les voyageurs d'affaires. Quoique… Le bleisure est sans limite.

Un espace dans les chambres pour recevoir et travailler
Un espace dans les chambres pour recevoir et travailler
Dès l'ouverture de la porte, on comprend que nous aurons de l'espace. Un hall, qui donne accès à des toilettes et un espace de rangement, s'ouvre sur un salon à la blancheur immaculée. L'espace nuit, séparé du salon et de la salle de bain, reprend ce mélange des cultures. Nous sommes en Orient tout en étant dans un espace avant-gardiste fait de sculptures sous globe et de bibelots soigneusement choisis. Sur le côté, une mini cuisine avec une machine à café Nespresso ainsi qu'une bouilloire pour les amateurs de thé. En complément, un espace bureau pour travailler avec toutes les connectiques nécessaires. Le wifi haut débit est disponible gratuitement.

Le lit de taille king size est doté d'une literie confortable et dispose d'un dressing que nous aimerions tous avoir chez nous. Fauteuils et rangements accompagnent le tout. Cocooning assuré. A vivre, la chambre est plus que spacieuse, totalement insonorisée et dotée de deux téléviseurs (salon et chambre). Douche et baignoire dans la salle de bain avec pour les deux une vue sur l'horizon. Seul bémol pendant notre séjour, l'au chaude avait du mal à arriver rapidement. Des rodages liés à l'ouverture récente de l'établissement.

Situé à la sortie de la ville, l'hôtel ne propose pas une vue exceptionnelle et pour cause : le sable, les routes à 6 voies (coupe du monde de foot oblige) et des habitations individuelles s'offrent au regard de la suite junior que nous occupons au 17ème étage. Mais les grandes baies, du sol au plafond, impressionnent et habillent un quart de la suite. Spectaculaire surtout la nuit. Petit détail, le centre-ville est à une dizaine de minutes de l'hôtel. Taxi obligatoire à prévoir.

Le Morimoto, le japonais de référence à Doha
Le Morimoto, le japonais de référence à Doha

Une offre de restauration élargie

Si vous ne deviez tester qu'un seul restaurant, n'hésitez pas, foncez au Morimoto, le japonais de l'hôtel qui marie avec bonheur les saveurs et les goûts. Une remarquable carte accompagnée d'un choix de vin de qualité. Il n'en faut pas plus pour organiser un diner d'affaires ou une rencontre professionnelle. "Nous avons veillé à ce cette table soit un moment d'exception, une véritable expérience culinaire pour nos hôtes", détaille Axel Gasser le patron du Mondrian Doha. Et de fait, tout a été soigneusement étudié pour donner à la carte un relief étonnant, rare à trouver dans les pays du golfe.

Plus universel, le Cut résume à lui seul le mélange des cultures, entre Orient et Occident. C'est la table idéale du déjeuner à l'hôtel. A noter que l'Hudson Tavern ne mérite pas qu'on s'y arrête pour une collation, la carte du snack est courte, sans réel saveur. Un bel endroit pour une bière en fin de journée face aux écrans qui déversent leurs flots d'activités sportives.

Une piscine très "art déco"
Une piscine très "art déco"
Rien ne manque à cet hôtel. Ni une piscine sur le toit, abritée du soleil via une grande verrière très Art déco, ni même un spa by Espa, remarquable, un des rares en ville à proposer un véritable massage à la turque (deux heures de soins). Pour les sportifs, la salle de muscu est équipée d'un matériel des plus récents : tapis, cardio…

Autre détail important, les salles de réunion, totalement modulables pour des séminaires ou des présentations magistrales. A noter une meeting room, dotée de matériel dernier cri pour des réunions plus discrètes.

Axel Gasser le confirme, "Le Mondrian Doha est parfaitement adapté aux voyageurs d'affaires qui veulent évoluer en dehors des standards trop classiques de l'hôtellerie internationale" et d'ajouter : "Au-delà de l'originalité, tout a été pensé pour nos clients car c'est une équipe formée à toutes les demandes qui prend quotidiennement en charge nos hôtes. Nous avons veillé à ce que tous les instants de leur déplacement soient facilités". Et les projets ne manquent pas. L'arrivée d'un Chicha bar et d'une discothèque ouvre les portes de la nuit aux résidents. Un service de navettes de et vers l'aéroport accompagne le voyageur. Bref le Mondrian se veut plus qu'un hôtel, c'est un bureau à Doha avec vue sur le désert si proche.

Marcel Lévy

Mondrian Doha
Chambre standard à partir de 200 €
Deluxe Loft Suite à partir de 450 €
West Bay Lagoon
Doha, Qatar
+974 4045 5555



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Bonjour

Merci de nous donner votre avis. Il sera très utile pour améliorer les contenus de DéplacementsPros.com.

Les messages sont modérés

Le courage des opinions exprimées est une vertu que nous cultivons.
Les messages postés avec des adresses mails erronées ne seront pas publiés.

Les messages agressifs ou injurieux sont systématiquement éliminés.
Autant le savoir pour ne pas perdre votre temps.

Les commentaires ne sont pas faits pour assurer la publicité commerciale d'un annonceur ou d'un opérateur. Merci d'en tenir compte car tous les messages contraires à cette règle seront systématiquement effacés.

La rédaction