Le marché mondial de l’autopartage estimé à près de 60 milliards d’euros

Dans le domaine des nouvelles mobilités, le marché de l'autopartage (une activité encore inconnue il y a 10 ans) est maintenant évalué à 61,3 milliards de dollars et devrait atteindre 218 milliards en 2025.

L'urbanisation croissante et le déclin de la motorisation contribuent à alimenter cette tendance, selon un rapport de la société d'études B2B Marketsandmarkets.

Le rapport englobe non seulement les alternatives automobiles comme Uber (fondée en mars 2009) et Lyft, mais aussi les solutions de " micro mobilité " comme les services de partage de vélos et de scooters.

Le rapport prévoyait une croissance du " covoiturage d'entreprise ", c'est-à-dire que les entreprises fournissent des véhicules aux employés qui font la navette ou voyagent pour affaires. Il est considéré comme une solution de rechange plus abordable à l'entretien d'un parc de véhicules de propriétaire ou de société loués.

"La demande de covoiturage d'entreprise devrait augmenter, car les personnes qui se rendent aux bureaux sont susceptibles de voyager sur le même trajet ", selon le rapport. "Ainsi, il est beaucoup plus facile de trouver un passager avec facilité et moins de temps d'attente."

La plus forte croissance du covoiturage est attendue sur le marché Asie/Océanie "en raison de la croissance démographique et de l'urbanisation croissante des économies émergentes telles que la Chine et l'Inde ", prédit le rapport.

"Des facteurs tels que l'urbanisation croissante et l'augmentation des embouteillages sont susceptibles d'alimenter la demande de services de covoiturage."