Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Mercredi 20 Mars 2019

Le silence pesant des associations



Jean-Louis Baroux, expert reconnu dont les chroniques ne laissent jamais nos lecteurs indifférents, a commenté le discours de Madame la Ministre des transports réalisé en clôture des Assises du Transport Aérien. Ce retour a le mérite de donner un point de vue d’expert, de poser des questions pertinentes et d’avancer des hypothèses. Mais cette réaction est bien isolée et c’est regrettable.



Yann Le Goff - DR J. Houlière
Yann Le Goff - DR J. Houlière
Notre pays dispose de plusieurs associations professionnelles fédérant les acheteurs et les travel managers des entreprises clientes. Ces organisations ont le mérite d’animer le réseau aux travers diverses actions. Malheureusement, aucun commentaire n’a été fait sur le sujet traité cette semaine par Jean-Louis Baroux.

C’est regrettable car ces associations ont le pouvoir d’apporter la vision marché de leurs adhérents et d’exprimer leurs attentes. Les opérateurs aériens ne seraient d’ailleurs pas contre ce coup de pouce en retour des fonds qu’ils engagent pour les soutenir.

Donner son point de vue est capital car les voyageurs savent quelles sont les priorités à donner à l’évolution d’un moyen de transport. Soutenir les adhérents et les sponsors dans leurs activités journalières par des actions de lobbying et de représentation est la plus noble des missions que des associations philanthropiques puissent pratiquer. Il serait donc intéressant d’avoir leur retour d’information. Certes, cela demande de prendre des positions tranchées mais cette croisade est noble et ne peut être que plébiscitée par l’écosystème gravitant autour de ces organisations.

En tant que canal d’information leader sur les voyages, Deplacementspros.com et nos confrères de l’Echo Touristique et de T.O.M seront toujours présents pour publier et soutenir l’expression de ceux qui ont la volonté de donner leur point de vue pour faire avancer la mobilité de demain. Alors, n’hésitez pas à participer au débat et souvenez-vous de cette fameuse phrase d’Albert Einstein qui disait : « Nous aurons le destin que nous aurons mérité ».



Yann Le Goff





1.Posté par DRAPO le 24/03/2019 20:12
Cher Monsieur,
Donner son point de vue est capital : c'est vous qui l'écrivez. Nous osons donc espérer que deplacementspro.com publiera ce commentaire, car l'objectivité de la presse l'exige.
La croisade des associations de riverains est la plus noble.
Vous avez raison, les "chroniques" de Monsieur Baroux ne laissent jamais indifférent, surtout auprès des associations de riverains d'aéroports puisque cet "expert" semble considérer que ceux-ci sont inexistants.
Il répète à l'envi qu'il faut développer l'aérien à tout-va puisqu'il est payé pour cela. Les vrais experts considèrent aujourd'hui que les pollutions (sonore et atmosphérique) des avions sont les pires des transports aériens pour la santé humaine. Mais Monsieur Baroux semble n'avoir jamais lu aucun article ou publication sérieuse à ce sujet.
C'est cela le drame des lobbies actuels : le manque total d'objectivité, de sérieux et d'impartialité.
Il est dommage (et dommageable) que deplacementspro.com se complaise à reproduire de telles déclarations farfelues ...

2.Posté par Alain Peco le 25/03/2019 15:42
Cher Drapo

Vous oubliez de dire que plus de 60% des riverains d’Orly s'y sont installés largement après la construction de l'aéroport (de 1978 à 1985). Étaient-ils stupides au point de découvrir qu'il y avait un aéroport ou, au contraire, savaient-ils que l'on financerait leurs travaux d'isolation ?

Avez vous lu ce qu'écrit le patron du BAR France "Quant aux nuisances sonores que je sache, une fois de plus le transport aérien est le seul a assumer la protection des riverains en finançant par le biais d‘une taxe (une de plus), à hauteur de près de 50 millions d’Euros (annuellement), l’insonorisation des habitations proches des aéroports (article 19 de la loi de finances rectificative n°2003-1312 du 30/12/2003).

Sur ce sujet la lecture du rapport publié récemment par Bruitparif est assez édifiante sur le niveau de pollution sonore du transport routier et ferré représentant respectivement 61% et 22 % en termes d’années de vie en bonne santé perdues dans la région francilienne (page 2 §6 du rapport).

Plus intéressant encore si nous prenons les niveaux de bruit dépassant les valeurs limites réglementaires de 68dB fixés par l’Union Européenne, le transport routier, pour ne citer que celui-ci, affecte 1 091 000 personnes quand l’aérien n’en comptabilise que 8 300 ! "

Enfin, évitez les conclusions aussi stupides que votre post sur ce que doit faire un média. Vous vous ridiculisez et vous ridiculisez votre cause qui mérite mieux que vos arguments tout aussi farfelus que vous !

Alain Peco

3.Posté par DRAPO le 25/03/2019 19:27
Cher Monsieur Peco,

Et vous semblez bien mal renseigné : à Villeneuve-le-Roi, la ville la plus meurtrie par les nuisances aériennes, il y avait 23.074 habitants en 1968, 21.096 en 1975, 20.512 en 1982, 20.325 en 1990 et 18.292 en 1999. Qui donc est venu s'installer "entre 1978 et 1985" ?? Des centaines d'habitations ont été détruites pour agrandir l'aéroport !

Pourquoi un couvre-feu a t'il été instauré en 1968, soit 10 ans avant votre soi-disant boom immobilier ?

Vous croyez vraiment que l'insonorisation (et non "l'isolation") est la solution miracle ? L'OMS recommande de dormir les fenêtres ouvertes, de profiter de son jardin ou de sa terrasse !

Jean-Pierre Sauvage (que nous connaissons bien puisque nous siégons à l'ACNUSA avec lui ...) écrit ce qui intéresse son association : même remarque que ci-dessus concernant l'insonorisation.

Le rapport de Bruitparif (dont nous connaissons fort bien le président, maire de ... Villeneuve-le-Roi) est en effet édifiant puisqu'on constate que la situation est la plus catastrophique dans cette ville et à Ablon-sur-Seine, et que c'est le trafic aérien qui est le plus nocif de tous les moyens de transport. Plus cocasse encore, le labo ADP lui-même avoue que le bruit ne fait qu'augmenter sous les avions, malgré les "nouveaux avions qui font moins de bruit", blabla ...

Cela n'exclut pas que le périphérique parisien ou les RER soient une autre catastrophe sonore, mais vous mélangez torchons et serviettes ...

Votre référence à 68 dB(A) est totalement désuète, puisque l'OMS vient de recommander (octobre 2018) de ne pas dépasser ... 45 dB(A) pour une vie en bonne santé !!

Reste donc à déterminer où se trouve la stupidité et la "farfelutude" !!! Mais la grossièreté se trouve assurément de votre côté !!

Bien cordialement