Les 4700 radars français vont rapporter 1,2 milliard d’euros en 2019

En 2019, les radars du réseau routier et autoroutier français devraient rapporter plus d'un milliard d'euros à l’Etat. Une hausse importante de 12% par rapport à cette année, due en partie à la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires et au déploiement de nouveaux appareils.

L’État n'a pas fini de gagner de l'argent avec les radars routiers, et les voyageurs d’affaires devront être plus que jamais vigilants s’ils ne veulent pas plomber leurs déplacements professionnels sur les routes. En 2019, le montant des amendes collectées devrait augmenter de 12% pour atteindre 1,04 milliard, dévoilent Les Échos. Ce chiffre ne compte pas les majorations décidées en cas d'impayés qui, si on les ajoute, font grimper le montant de la facture à 1,23 milliard. Un total qui représente une augmentation de 50% par rapport à 2016.

Une des causes de cette augmentation est la limitation de la vitesse à 80 km/h. Le budget prévoit en effet que les infractions enregistrées sur les routes secondaires vont doubler. Autre cause, certains radars fixes vont être remplacés par d'autres dispositifs comme les radars autonomes (installés dans les zones de chantiers) ou les voitures radars. Fin 2019, il y aura 4700 appareils déployés dans toute la France.