Les Français désignent les passagers américains comme les plus pénibles en avion

2300 voyageurs français interrogés par le site Jetcost ont désigné les Américains comme passagers les plus agaçants au cours d’un trajet en avion. Suivent les Allemands et les Sud-Africains.

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 12.0px Arial; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; background-color: #ffffff} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; text-align: justify; font: 12.0px Arial; color: #000000; -webkit-text-stroke: #000000; background-color: #ffffff; min-height: 14.0px} span.s1 {font-kerning: none}

Pour passer un voyage en avion tranquille au possible, faut-il éviter les compagnies américaines et allemandes ? C’est en tout cas ce que semblent vouloir dire les résultats d’une enquête du site de comparaison de vols Jetcost, qui a sollicité 2300 Français ayant effectué au moins un voyage en avion sur les 2 dernières années. Ces derniers ont été invités à indiquer le pays d’origine des passagers les plus énervants. 46 % des sondés ont répondu les États-Unis, tandis que l’Allemagne arrive en 2ème position avec 35 %, suivi de l’Afrique du Sud (32 %), l’Angleterre (29 %) et l’Australie (27 %). À noter que 3 % des sondés déclarent que leurs compatriotes français sont les plus agaçants en avion.

 

Les voyageurs interrogés ont également été invités à expliquer les raisons qui rendent les autres passagers insupportables. La majorité (36 %) déplore un état d’ébriété, quand d’autres indiquent que certains parlent avec une voix ou un accent énervant(e) (25 %) ou communiquent de manière pas assez discrète (24 %). À noter également que 19 % des passagers les plus agaçants seraient des enfants.

Les vols moyen-courrier davantage exposés aux passagers pénibles ?

Le sondage révèle que 77 % des passagers estiment avoir déjà été confrontés à des passagers jugés pénibles et 61 % déclarent que les vols moyen-courrier seraient les plus « exposés ». Enfin, l’étude montre que tous les passagers n’ont pas la même réaction lorsque d’autres voyageurs les insupportent. Si 35 % tentent de les ignorer, 28 % admettent avoir déjà « déposé plainte » auprès du personnel de bord et 21 % disent s’être confrontés directement aux passagers posant problème.