Les Millenials bouleversent la mobilité

Les différences de génération entre les voyageurs d'affaires ne se constatent pas seulement dans les attentes d'un déplacement professionnel, mais également dans leurs habitudes de mobilité. L’étude Kantar TNS, réalisée pour Ford sur un échantillon de 1000 personnes en France au 1er trimestre 2017, montre une réelle disparité entre les mœurs et les aspirations des Millenials et celles du reste de la population.

La vie quotidienne est de plus en plus chronométrée et laisse peu de place aux minutes perdues. Ainsi, 48% des 1000 sondés veulent optimiser leur temps durant un trajet. Les Millenials (les plus jeunes voyageurs d'affaires) se montrent les plus enclins à vouloir rentabiliser leurs déplacements (63%).
De plus, 65% des Français se disent intéressés pour réaliser des économies en livrant par exemple des colis pour un tiers pendant leur trajet. Cette proportion grimpe à 71% chez les 18-24 ans.

L'étude révèle que le covoiturage a une importante marge de progression. Si aujourd’hui, 26% des personnes interrogées qui possèdent un permis de conduire affirment avoir recours au covoiturage, les trois-quarts des jeunes disent vouloir faire appel à un service de covoiturage pour de prochains trajets.

Le covoiturage séduit ses utilisateurs pour les économies réalisées (62,5%), loin devant la convivialité (23%) ou la contribution à un meilleur respect de l’environnement (11%).

Les applications au cœur de la mobilité
55% des Français seraient intéressés par l'utilisation régulière d'une application leur indiquant en temps réel quel est le meilleur mode de transport pour rejoindre leur destination. La proportion passe à 70% chez les 18-24 ans.

Par ailleurs, 61% des automobilistes aimeraient disposer d’une application smartphone leur indiquant les places de parking disponibles proches de leur destination. Ce taux grimpe à 81% chez les 18-24 ans.

En outre, 53 % des Français seraient intéressés par des solutions de transport à la demande comme la location de voitures de particulier. Cette part monte à 62 % chez les 18-24 ans.
44% des Français et  55% des 18-24 ans seraient prêts à utiliser un service de vélo en libre-service. Pour les véhicules en libre-service, les chiffres sont aussi très proches, puisque 47% des sondés seraient prêts à y recourir. Le taux atteint 54% pour les 18-24 ans.