Les aéroports américains veulent doubler la taxe passagers

Alors que les tarifs aériens continuent de baisser, de nombreux aéroports américains réclament une augmentation des taxes pour tous ceux qui prennent l'avion. Des taxes qui représentent déjà 20%, ou plus, du prix d'un billet.

Les responsables de nombreuses installations aéroportuaires des Etats-Unis se livrent à un intense lobbying afin d'obtenir du Congrès le doublement de la Passenger Facility Charge (PFC), la taxe d'aéroport que les passagers paient chaque fois qu'ils achètent un billet d'avion.

Une demande qui risque bien - et c'est tant mieux - de ne pas être satisfaite. Les revenus annuels des aéroports ont atteint, en 2018, un sommet historique de 30 milliards de dollars, les voyageurs ayant contribué à hauteur de 6,9 milliards de dollars en taxes aéroportuaires.

De plus, les aéroports américains disposent de 14,5 milliards de dollars de cash en réserve. Le Congrès aura bien du mal à céder à cette date demande que les compagnies aériennes qualifient d'injustifiée.

""Les aéroports sont pleins d'argent", explique un responsable de A4A, l'association regroupant les principales compagnies aériennes américaines. "Ils enregistrent des revenus records", explique-t'il, ajoutant que "les passagers ne veulent pas d'augmentation de taxes et les aéroports n'en ont pas besoin."