Les aéroports de New York ne brillent pas par leur ponctualité

Global Gateway Alliance, qui milite pour l'amélioration des aéroports de New York et du New Jersey, a de quoi grincer des dents. Selon son dernier rapport basé sur les données du Bureau of Transportation Statistics, les plates-formes new-yorkaises occupent le bas du classement des aéroports américains en terme de ponctualité.

Les voyageurs d'affaires doivent prendre leur mal en patience s'ils transitent par les aéroports new-yorkais. Sur 29 aéroports étudiés, New York La Guardia Airport est l'installation américaine enregistrant la plus faible ponctualité pour les arrivées. Seulement 71,9% de ses vols se sont posés à l'heure prévue (ou dans les 15 minutes) en 2016. Ainsi près d'un tiers des atterrissages enregistrent un retard.

Les professionnels en déplacement ne gagneront pas vraiment au change en lui préférant les autres tarmacs de New York : Newark est 27ème et JFK 25ème.

Et pour les départs, ces 3 aéroports ne brillent pas non plus. La plus mauvaise ponctualité pour les décollages revient à Newark (75,6% ; +1,01 point). La Guardia est 26ème (77,16%, +2,49 points) tandis que JFK est 22ème (77,7% ; -0,29 point).

Les passagers qui souhaitent minimiser les problèmes de retard doivent privilégier les voyages via Salt Lake City. Une nouvelle fois la plate-forme est l'installation américaine la plus ponctuelle aussi bien pour les atterrissages (87,11% ; 0,2 point) que les décollages (87,5%, 0,2 point).