Les aéroports régionaux australiens sur la sellette

Devant le coût de sécurisation des aéroports, le gouvernement australien envisage de réduire ses subventions et de tirer un trait sur certains aéroports régionaux. De quoi rendre plus difficiles certaines tournées de voyageurs d'affaires dans un pays-continent.

Dans un mémoire présenté le mois dernier par le ministère des Transports à une enquête du Sénat, le ministère a souligné que les changements prévus rendraient certains services aériens régionaux "non viables". Le journal West Australian évoque - c'est sa région - certains aéroports du nord de Goldfields ("en particulier sur les services offerts à des collectivités comme Laverton, Leonora, Wiluna") mais on peut penser que les décisions pourraient être plus larges. "Si les dispositions actuelles en matière de sécurité exigeant le contrôle des passagers à bord des avions de plus de 20 tonnes étaient étendues à tous les services publics, cela pourrait entraîner des fermetures d'aéroports", a reconnu Canberra. Il faut dire que leur liste pour la seule région de Western Australia laisse perplexe.

Pour l'heure le gouvernement fédéral n'a pas établi de plan précis de restrictions ni même engagé de négociations dans ce sens, mais le fait est que sans l'appui du gouvernement du Commonwealth, les mises à niveau de la sécurité seraient paralysantes, "non seulement pour le coût initial de l'équipement, mais aussi pour les coûts d'entretien du personnel supplémentaire".

Le plus inquiétant, pour les déplacements professionnels : les coûts de sécurité seraient nécessairement répercutés sur les tarifs aériens.