Les compagnies aériennes séparent les groupes pour mieux les réunir (en payant)

Les compagnies aériennes réservent de plus en plus de places à ceux qui paient un supplément, ce qui signifie que vous ne pourrez peut-être pas vous asseoir à côté de vos compagnons de voyage sur un vol si vous n'êtes pas prêt à payer davantage pour ce privilège.

Une enquête récente de la Civil Aviation Authority (CAA) du Royaume-Uni a révélé que certaines compagnies aériennes vont encore plus loin en utilisant des algorithmes pour diviser délibérément les personnes voyageant ensemble afin de leur faire payer des frais supplémentaires pour changer de siège. Selon le journal The Independent, l'algorithme reconnaît ceux qui ont les mêmes noms de famille et les divise. L'étude avait pour but d'observer les couples, les collègues de travail ou les groupes d'amis plus que les parents et les enfants, car il existe des règles de sécurité spécifiques pour les vols avec de jeunes enfants.

Dans un sondage mené par la CAA auprès de plus de 4 200 personnes, les voyageurs ont le plus souvent mentionné avoir été séparés de leur groupe pendant qu'ils voyageaient sur Ryanair, mais la compagnie aérienne insiste sur le fait qu'elle n'utilise pas un algorithme de séparation des familles. Ryanair dit que si une personne ne paie pas pour l'attribution de son siège, elle est assignée "au hasard."

Mais la CAA a constaté que lorsqu'un passager vole avec Ryanair, comparativement à d'autres compagnies aériennes, la probabilité d'être séparé de son groupe double. Selon son étude, 18% de tous les voyageurs interrogés étaient séparés de leurs compagnons de voyage s'ils choisissaient de ne pas payer pour s'asseoir ensemble. Pour Ryanair, ce pourcentage est passé à 35%.

Cela ne sert pas seulement à faire payer plus cher aux passagers pour des voyages déjà coûteux ; cela peut aussi avoir un impact sur la sécurité. Un autre rapport du Groupe des opérations aériennes de la Royal Aeronautical Society a révélé que le fait de faire voyager séparément des compagnons de voyage peut nuire au processus d'évacuation d'urgence.