Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Jeudi 9 Mai 2019

Les cryptomonnaies vont changer notre façon de travailler



Souvent associée à la chaîne de bloc (la fameuse blockchain), les cryptomonnaies seront, après la distribution, la prochaine branche qui sera élaguée et sacrifiée sur l’autel du profit.



La concurrence entre les prestataires des déplacements professionnels est de plus en plus forte. L’arrivée des compagnies à bas coût a dérangé l’ordre bien établi du marché, car il apportait aux consommateurs une possibilité jamais envisagée rendue possible par l’utilisation de la technologie. Pire, le circuit de décision de ces organisations est tellement court que ces opérateurs ont vite deux, voire trois coups d’avance sur la concurrence historique souvent paralysée par des process hérités de l’historique des organisations.

L’harmonisation des flottes, la vente directe, l’allègement des structures (rendu possible par la nature des routes proposées) ont donné la possibilité aux passagers de voler sur de nouvelles routes à des prix parfois inférieurs à ceux du bus sur un trajet local. Quel marché peut résister à une telle attaque ?

La rationalisation et la massification des achats ont été maintes et maintes fois opérées et n’apportent plus les économies nécessaires à la performance des titres des compagnies aériennes. L’agrégation des transporteurs au sein d’accords de coopération a atteint ses limites. Il faut maintenant trouver des alternatives qui permettront de réduire les coûts financiers supportés par les prestataires.

NDC a été une création qui permet aux compagnies aériennes, de s’affranchir en grande partie des coûts de distribution. Pour une compagnie comme Lufthansa, l’économie potentielle monte à plus de 500 millions d’euros par an. Mais l’ogre financier en veut plus et les jeunes pousses vont aider les vieux dinosaures à survivre.

C’est là que la blockchain et que la cryptomonnaie arrivent. La chaîne de blocs est un système informatique qui permet de stocker et transmettre des informations de manière transparente, sécurisée et sans organe central de contrôle. La base de données est répliquée chez les utilisateurs qui peuvent ainsi vérifier la validité de la chaîne à n’importe quel moment. Elle offre donc une traçabilité parfaite grâce au stockage de l'historique de tous les échanges réalisés entre ses utilisateurs depuis sa création. La blockchain est généralement utilisée pour du transfert de fonds.

Les cryptomonnaies sont des monnaies dématérialisées qui s’échangent grâce à la blockchain. Le Bitcoin est la plus célèbre des cryptomonnaies. Cette monnaie virtuelle privée permet à ses détenteurs d’acheter des services sans disposer de compte bancaire. C’est une boucle fermée dont l’activité détermine la valeur de la cryptomonnaie. De fait, les cours sont extrêmement volatils.

Sur le plan pratique, la suppression des intermédiaires privés ou publics réduit considérablement les frais de transaction. Adieu donc les 2% de telle ou telle carte, les « merchant fees »… L’exemple montré ci-dessous fait la différence entre un transfert de $100 frappé par des frais de transaction de $14 et un transfert de plus de M$200 frappé par des frais de transaction de… $2.69 ! Je vous laisse faire le calcul de ce que pourrait gagner une compagnie aérienne comme Air France en utilisant cette technologie…

Nul doute que les cryptomonnaies et la blockchain vont révolutionner le monde de la Finance et pas que… Tout est question de mise à disposition de la technologie. Comme pour NDC, les choses peuvent patiner dans la semoule et des circuits spéciaux et alambiqués vont être créés par les compagnies et les organismes financiers. Les non-initiés applaudiront alors qu’en fait ils seront en train de creuser ce qui pourrait bien être leur tombe.

Les acteurs nouveaux ont, quant à eux, compris l’intérêt cette technologie. La preuve, certaines compagnies à bas coût proposent déjà le paiement en cryptomonnaie ! Charge aux associations professionnelles, aux fournisseurs et aux prestataires d’éduquer le marché sur ces nouvelles technologie et sur les économies potentielles qui seront générées (dont une part du gâteau devra, normalement, revenir aux clients…).

Beaucoup d’acteurs vont se tourner vers les monnaies existantes et aussi vers des monnaies privées mais toutes les cryptomonnaies ne survivrons pas. Il y aura des échecs mais forcément des réussites pour les acteurs qui auront investit fortement dans ces technologies dès leur apparition sur le marché. Les compagnies aériennes ont déjà pas mal travaillé le sujet avec les fameux miles qui sont à, eux seuls, une sorte de cryptomonnaie…

Pour ceux qui sont intéressés pour comprendre les effets de ses monnaies, le site Blockchair.com montre les frais de transaction et la transparence totale des échanges. Tout simplement impressionnant ! Attention car le sujet est complexe et demande beaucoup de connaissances pour agir avec sérénité. Il est donc essentiel de se former et de se documenter avant d’investir.

Yann Le Goff