Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Les hôteliers français s’attaquent à AirBnB


"Halte à la concurrence déloyale", voilà résumée la plainte déposée ce 16 janvier par l’AhTop ((Association des acteurs de l'hébergement et du tourisme professionnels) contre plusieurs plateformes d’hébergements comme AirBnB, leBoncoin ou Abritel. Ils sont ainsi 800 professionnels à saisir la justice pour concurrence déloyale et demander que des mesures soient prises contre les locations sauvages non déclarées.



Jean-Bernard Falco, président de l’AhTop veut s'attaquer aux hébergements collaboratifs
Jean-Bernard Falco, président de l’AhTop veut s'attaquer aux hébergements collaboratifs
Pour Jean-Bernard Falco, président de l’AhTop, "Les hébergements clandestins ou non coûtent à la France des dizaines de millions d’euros par an et détruisent des emplois dans les métiers de l’hôtellerie et du tourisme". Et de dénoncer pèle mêle les "faux professionnels" d’AirBnB qui travaillent sans aucune règle fiscale et ne payent aucun impôt ou autres taxes.

Dans une tribune publiée récemment, Jean-Bernard Falco va plus loin et affirme que le reversement des taxes par AirBnB à la Mairie de Paris serait de la poudre aux yeux, un simple buzz: "La différence entre le montant de la taxe de séjour, collectée par Airbnb à Paris et le montant que cette plateforme numérique devrait collecter auprès de ses utilisateurs pour les appartements qu'elle propose à la location situés à Paris correspond a minima à une perte sèche de 5 millions d'euros pour la Mairie de Paris". Et des exemples de ce type, l’AhTop en a des dizaines et entend bien les produire lors du procès qui devrat s’engager suite à la plainte.

L’association précise que la plainte regroupe 800 personnes morales, qui représentent 30 000 acteurs du secteur et 300 000 salariés.







1.Posté par desvignes le 16/01/2017 19:36
Bonsoir

Depuis le temps qu'ils nous prennent pour des jambons ...fallait bien que ça leur tombe sur la gueule....les pôvres !!!