Les navettes Navya se retirent de la Défense

Échec pour l’expérimentation des navettes autonomes dans le quartier de la Défense. Jugées trop lentes et inadaptées, Paris-la Défense ne signe pas de nouveau contrat avec la société Navya.

" Au terme de l’expérimentation, le bilan global n’est pas satisfaisant", est-il écrit dans un communiqué. "D’une part, la technologie n’a pas su s’adapter aux mutations de l’environnement urbain. D’autre part, l’objectif de passage en “full autonome” n’a pas abouti. Enfin, la vitesse de circulation de la navette n’a pas réussi à progresser et donc à rendre le service attractif."

Testées depuis 2017, IDF Mobilités avait investi plus de 300 000 euros dans ces navettes autonomes. Après 6 mois d'expérimentation, 97% des usagers affirmés pourtant être satisfaits. Mais en septembre 2017 il s’est révélé impossible de faire fonctionner la navette sans un opérateur de secours à son bord. Puis, en décembre 2017, un des véhicules a connu un problème technique qui a entraîné une immobilisation des trois minibus pendant six mois. Le service s'est ensuite détérioré.

En parallèle, la société Navya met en avant des expérimentations à succès dans plusieurs villes, dont à Lyon dans le quartier Confluence.