Les passagers dorment dans des baraquements militaires tandis que l’équipage est à l’hôtel

Les passagers du vol 958 d'United Airlines ont eu un week-end difficile. Leur avion qui reliait Chicago à Londres, a dû se dérouter vendredi soir vers le Labrador à cause d'une panne mécanique. Les voyageurs ont vu rouge en découvrant qu'ils étaient logés dans des bâtiments militaires tandis que l'équipage dormait à l'hôtel.

Après l'atterrissage du vol 958 d'United Airlines à Goose Bay, les passagers ont été conduits dans des baraquements de la base militaire pas chauffés. Laissés sans information, sans contact avec le personnel United et sans leurs bagages, ils ont rapidement fait savoir leur mécontentement sur les médias sociaux. Plusieurs voyageurs étaient particulièrement agacés après avoir découvert que les 11 membres de l'équipage avaient eux été logés à l'hôtel de la ville. United Airlines a tenté d’apaiser les esprits et justifier ses choix via Twitter. Mais les échanges publiés par le Daily Mail montre une diplomatie assez approximative de la part des employés de la compagnie : «L'équipage doit être reposé afin de poursuivre le vol. Vous pouvez vous reposer dans l'avion sachant qu'ils sont capables d'effectuer leurs tâches». La transporteur a également expliqué à la presse que l'hôtel local ne disposait pas assez de chambres pour accueillir les 176 passagers. Au final, les voyageurs "abandonnés" ont passé 20 heures dans l'installation militaire et sont arrivés à Londres avec 30 heures de retard, après avoir effectué une correspondance au New Jersey.
United s'est engagée à rembourser les billets et verser des compensations à ses clients.