Les personnels des voitures bars du TGV encore en grève lundi

Le mouvement de grève des personnels des voitures-bars TGV est reconduit lundi pour le 6ème jour consécutif. Les personnels du prestataire de la SNCF Newrest réclament une hausse de salaire.

Les voyageurs d'affaires ont intérêt à prévoir un petit temps en gare avant de monter dans le TGV s'ils veulent pouvoir manger ou boire pendant leur déplacement car depuis mercredi dernier, une majorité des personnels des wagons-bars TGV est en grève. Employés par le prestataire de la SNCF Newrest, ces salariés répondent à l’appel d’une intersyndicale CFDT, CGT, SUD et FO pour réclamer une amélioration des conditions de travail et une hausse "décente" des salaires.

La dernière négociation a eu lieu en vain vendredi soir, il n'y a pas eu d'avancée et aucune discussion pendant le week-end. Les salariés réclament notamment "une augmentation de salaire de 1,40 %", la direction de Newrest leur propose 1% "plus 0,1 % si elle atteint ses objectifs", explique un porte parole syndical qui juge la proposition "insuffisante".

Newrest Wagons-Lits, filiale du groupe français Newrest, spécialisé dans les services de restauration aérienne et ferroviaire, emploie actuellement 1 400 personnes en France, selon les syndicats. Le groupe (30 700 collaborateurs au total, dans 48 pays) a enregistré entre 2015 et 2016 une hausse de son chiffre d’affaires de 13 %.