Les premiers vols autonomes seront commerciaux

Lors de la 53ème édition du Salon aéronautique et de l’espace du Bourget, les avions autonomes étaient particulièrement mis à l’honneur. Le bilan en quelques chiffres.

70% des voyageurs (toutes nationalités confondues) seraient prêts à monter un jour à bord d’un avion sans pilote (dont 83% des 18-24 ans contre seulement 45% des plus de 65 ans) selon l’étude internationale Global Autonomous Vehicle d’Ansys, spécialiste des technologies de simulation numérique d’ingénierie.

Même si, en moyenne, seulement les 10 premières et dernières minutes de vol sont manuelles, des craintes persistent. Les 2 freins majeurs en une confiance aveugle seraient à 65% les défaillances technologiques et 57% les réactions du pilote automatique face aux conditions extérieures (mauvais temps, turbulence).

A l’orée 2020, les premiers vols tests seront commerciaux (fret et taxis) en restant toutefois contrôlées par des pilotes confirmés avant de devenir totalement autonomes.

« Il ne fait aucun doute que l’automatisation continuera à transformer le transport aérien, comme elle l’a fait au cours des dernières décennies. Cependant, elle devra relever de nombreux défis, à commencer par la perception des passagers, les contraintes pratiques ainsi que les technologies de batterie et de propulsion », commente Priyanka Chimakurthi, analyste de recherche senior chez Frost & Sullivan.