Les soucis de Ryanair créés par un accord avec l’Europe

144

C'est le Irish Times qui dévoile le fin mot de l'histoire sur les déprogrammations de vols de Ryanair.

La compagnie est tout simplement victime d'un accord qu'elle finalement passé avec l'Europe sur les temps de vol de ses pilotes. En Europe, l'année opérationnelle des pilotes de ligne commence le 1er janvier et se termine le 31 décembre. Pour la low cost, cette année commençait le 1er avril, formule qui lui permettait de décaler le décompte sur la période estivale, la plus chargée en vols pour elle.

Les pilotes ne peuvent en effet pas passer plus de 100 heures sur le pont par période de 28 jours, pas plus de 900 heures de vol par année civile et pas plus de 1 000 heures par période de 12 mois. Les pilotes prétendent depuis un certain temps que le choix des dates de Ryanair lui permettait d'ajuster à la hausse les heures de vol de certains de ses pilotes, notamment les nouvelles recrues. Mise au pied du mur, Ryanair ne peut pas aller au-delà des temps de vol qu'elle a signé. Son problème est donc bien lié au manque de pilotes, qui ne se précipitent pas nécessairement pour voler sur la low cost quand ils ont le choix, comme c'est le cas actuellement.

Dans la foulée, Ryanair se prend un rappel à l'ordre du Commissaire européen Violeta Bulc. Elle souffle aux passagers de la compagnie qu'ils ont des droits à faire respecter....
A bon entendeur...