Les syndicats d’Air France menacent de faire grève en septembre

Les syndicats d'Air France lancent un nouvel avertissement à la direction en brandissant la menace de grèves dès la rentrée de septembre si aucun accord sur les rémunérations n'est conclu d'ici là.

Dans son communiqué, l'intersyndicale de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), de personnels au sol (CGT, FO, SUD) et d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF), prévient qu'"avec ou sans PDG, dès le mois de septembre pour ne pas pénaliser nos passagers pendant l'été, le conflit pour les salaires reprendra. Et seul un accord pourra y mettre fin."

Les syndicats rappellent que la Présidente non-exécutive de transition, Anne-Marie Couderc,s'était engagée à traiter la question salariale en urgence, avant la mi-juillet.

Le communiqué ajoute qu' "en refusant de traiter la crise sur les salaires,le conseil d'administration de la compagnie se montre incapable d'assumer la gestion de la crise sociale."

Quant au processus de recrutement du nouveau président , l'intersyndicale estime qu'il "traîne en longueur car aucun plan de succession n'a été anticipé par les membres du CA d'Air France Klm." Le texte déplore "l'incompétence et la légèreté dans une entreprise de cette taille alors même, que l’hypothèse de départ de Jean-Marc Jarnaillac (l'ancien président d'AF-Klm) était déjà connue de tous."

Fermeté et ton accusateur, l'intersyndicale d'Air France roule des épaules pour exiger un accord salarial qu'elle estime "par ailleurs tout proche." Mais elle n'entend surtout pas relâcher la pression avant d'avoir reçu des propositions concrètes.

A défaut, la direction est prévenue, "il lui faudra assumer les responsabilités des prochaines turbulences qui ne tarderont pas à survenir."