Les trottinettes en libre-service ne sont pas rentables

Pour amortir le coût d'achat d'une trottinette électrique, il faut 4 mois d'exploitation. Or, d'après une étude du Boston Consulting Group, la durée de vie de ces engins ne dépasse pas les 3 mois.

Plus les trottinettes électriques en libre-service sont visibles, plus il apparaît clairement que leur modèle économique n'est pas rentable. C'est la principale conclusion d'une étude du cabinet de conseil Boston Consulting Group (BCG).

Actuellement, le marché mondial de la trottinette électrique pèse plus de 1,5 milliard de dollars. Le BCG estime que ce montant atteindra entre 40 et 50 milliards de dollars d’ici 2025. Une croissance record qui répond à un besoin spécifique des utilisateurs.

35% de tous les voyages personnels concernent des distances inférieures à 2 kilomètres et 75% d’entre eux sont inférieurs à 10 kilomètres. Elles peuvent être associées à d’autres modes de mobilités comme les transports en commun, ce qui en fait une solution pratique pour parcourir le premier et le dernier kilomètre d’un trajet.

Mais il y a un mais.. L'avenir n'est pas si rose qu'il paraît. Les trottinettes électriques ont une durée de vie de seulement trois mois. L’usage intensif, la manipulation brutale et le vandalisme que les utilisateurs leur font subir réduisent considérablement la durée de vie des engins en libre service.

Le BCG a calculé qu’il faut 115 jours - soit près de 4 mois - pour amortir le coût d’acquisition d’une trottinette, une durée plus longue que sa durée de vie moyenne. Il faudrait que les trottinettes durent au moins six mois pour gagner de l'argent.

A cela s'ajoute la baisse prévue du prix d'achat d'une trottinette, ce qui pourrait inciter de nombreux utilisateurs à en acquérir une par souci d'économie.

Dans un avenir relativement proche, le BCG prévoir que seuls survivront les opérateurs qui ont une réelle stratégie. En complément d'autres moyens de transports afin de s'intégrer dans une offre globale de mobilité. "Étant donné que les trajets en trottinette électrique peuvent compléter d’autres modes de transport, il serait plus pratique et plus avantageux de regrouper les services dans une seule application. L’utilisateur aurait alors une seule source à visiter pour se rendre du point A au point B: un guichet unique pour la planification, la réservation et le paiement de son voyage", explique le cabinet de consultant.

Aujourd'hui, 15.000 trottinettes électriques circulent dans Paris. Elles seront 40.000 à la fin de l’année selon les estimations de la mairie. Douze opérateurs se partagent ce marché ultra concurrentiel.