Les voyageurs d’affaires américains invités à la prudence en Europe

Selon le département d’État américain, les risques d’attentats en Europe restent élevés. Rex W. Tillerson, à la tête des relations internationales au sein de l’administration Trump, et ancien patron d’Exxon Mobile, n’hésite pas à conseiller "la plus grande prudence aux voyageurs d’affaires comme aux touristes".

Si le texte publié n’évoque pas de façon claire les dangers qui pourraient concrètement guetter des voyageurs, il précise cependant que cette alerte "qui vise des attaques terroristes contre les intérêts américains restera en vigueur jusqu’au 1er septembre 2017".

Dans un texte repris sur le site internet du DoS, le département d’État invite les grandes sociétés américaines à mettre en place un plan d’urgence en cas d’attaques en Europe et conseille aux voyageurs de prendre toutes les mesures pour éviter de visiter des lieux publics "très fréquentés et peu sécurisés". Une remise en question de Vigipirate et équivalents européens ?