Lyon-Saint Exupéry teste PARAFE

Les voyageurs d'affaires français vont pouvoir éviter les files d'attentes aux contrôles de l'aéroport de Lyon. La plate-forme a installé des sas qui contrôlent l'identité des voyageurs, dans le cadre de l’expérimentation nationale PARAFE. Les appareils seront testés jusqu’au 22 août prochain.

Les passagers qui passent par Paris les connaissent bien même s'ils sont largement insuffisants pour assurer la fluidité du trafic. Leur présence peut cependant constituer souvent un soulagement et c'est au tour de Lyon de les installer. Aéroports de Lyon finance et installe ainsi 5 équipements SAS automatiques pensés pour contrôler plus rapidement l’identité des voyageurs lors de leur passage aux frontières. Ces appareils, qui s'appuient sur la biométrie par reconnaissance d’empreintes digitales sont situés dans la zone de contrôles transfrontières Arrivée du Satellite Terminal 3. Ce système est ouvert aux passagers disposant d’un passeport biométrique français. Il sera progressivement ouvert aux autres voyageurs de l’Union Européenne.

Originalité à Lyon : la configuration du test qui est mené à Lyon-Saint Exupéry jusqu'au 22 aout permet le contrôle de 5 passagers en simultané par 1 seul agent de Police contre un passager par agent de police actuellement.

Pour le voyageur, ce dispositif consiste à :
- présenter son passeport sur un système de lecture documentaire en entrée de sas
- pénétrer dans le sas après ouverture de sa porte d’entrée
- présenter un doigt sur un capteur d’empreinte digitale
- quitter le sas par la porte de sortie après authentification de l’empreinte digitale par le système.