MICE, l’accord de ciel ouvert en Tunisie ne concernera pas Tunis

Alors qu’une reprise de la destination se fait sentir dans le monde du MICE, l’accord de ciel ouvert que l’Europe signera avec la Tunisie le 11 décembre prochain sera incomplet car il ne concernera pas l’aéroport de Tunis. Pour beaucoup d’organisateurs, il est difficile de ne pas ouvrir l’aéroport de la capitale alors que les […]

Alors qu'une reprise de la destination se fait sentir dans le monde du MICE, l'accord de ciel ouvert que l'Europe signera avec la Tunisie le 11 décembre prochain sera incomplet car il ne concernera pas l'aéroport de Tunis. Pour beaucoup d'organisateurs, il est difficile de ne pas ouvrir l'aéroport de la capitale alors que les groupes débutent souvent leur séjour à Tunis. Une critique reprise par les entreprises qui travaillent avec la capitale tunisienne.

Pour autant, des destinations comme Djerba, Kairouan ou Tozeur devraient bénéficier d'une concurrence accrue et d'une tarification aérienne plus accessible. Pour le ministre du Transport, Radhouane Ayara, cet accord "est une opportunité pour le développement touristique du pays".