Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires



Jeudi 10 Janvier 2013

Montréal, le business francophone à l'américaine



Métropole de plus de 1,6 million d’habitants qui allie savamment gratte-ciels et rues historiques, Montréal est souvent prise pour la capitale de l’état fédéral du Québéc. Mais si ce titre revient véritablement à la ville de Québec, cette cité multiculturelle est néanmoins le centre des affaires et de la culture de la province. Les Québécois sont très attachés à leur héritage francophone, néanmoins le business se fait à l’américaine. Ponctualité, efficacité et rapidité sont de rigueur… Mais si possible dans la langue de Molière, s’il vous plait !



Montréal, le business francophone à l'américaine
Si les Québécois sont majoritairement francophones, l'anglais gagne impitoyablement du terrain et nos lointains cousins n’ont pas gardé toutes les composantes du caractère latin. Ici le quart d’heure de retard n’a pas sa place, le voyageur d’affaires se doit d’être à l’heure à ses rendez-vous avec un dossier bouclé en main et aller à l’essentiel. L’efficacité toujours dans le viseur, les négociations des contrats se font assez rapidement. A l’exemple de Montréal, qui cultive le plaisir de vivre, la hiérarchie au Canada est souple et peu formelle. Cette accessibilité permet d’ailleurs d’avoir assez facilement l’interlocuteur voulu lors d’une prise de rendez-vous, quelque soit son niveau de responsabilité. Cette simplicité des rapports transparaît également à travers un tutoiement rapide. Les professionnels qui viennent à la rencontre des Québécois remarqueront que le «vous» disparaît après les présentations. D’ailleurs le maintien du vouvoiement est, en plus de l’accent (car pour eux, c’est nous qui l’avons), l’indice qui trahit les Français.
Malgré notre passé commun, il est important de ne pas arriver en terrain conquis ou faire de preuve de condescendance. Bien que le fondateur de la ville - Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve - ait été un officier français, les Montréalais ont suivi leur propre chemin depuis 400 ans.
Il ne faut pas se formaliser si on est repris en utilisant des mots anglais comme week-end et ensuite entendre ses collaborateurs d’outre-Atlantique utiliser très régulièrement le mot «cute» (mignon) dans leur conversation. Les Québécois qui veulent protéger leur langue ont conscience de leurs contradictions concernant le sujet de l’anglicisme !

Montréal, le business francophone à l'américaine

A voir à Montréal

Un Centre historique, un plateau Mont-Royal un peu bobo, Chinatown, la petite Italie, l’Outremont francophone ou encore l’anglophone Westmount… Montréal est une ville multiculturelle qui élève le «bon vivre» en mode de vie. Restaurants, bars, shopping, parcs… elle fourmille d’activité et de style. Bien qu’elle compte plus de 3,8 millions d’habitants avec l'agglomération, le stress se fait peu ressentir dans ses rues rectilignes actives. Si la circulation - surtout sur les ponts qui desservent l’île de Montréal - connaît des ralentissements aux heures de pointe, elle est toutefois moins dense qu’à Paris. Pour éviter ces difficultés, les voyageurs d’affaires ont la possibilité d’utiliser un réseau de transport en commun bien fourni (4 lignes de métro et 68 stations, 170 lignes de bus dont 20 nocturnes ainsi que 5 lignes de trains de banlieue).
Montréal et sa population sont pleins d’énergie. Aux beaux jours ou lors de l’été indien, les Montréalais profitent de la présence des rayons de soleil pour sortir et profiter de leurs nombreux parcs pour faire du sport (jogging, tennis, VTT, foot…) ou tout simplement bronzer dans l’herbe. L’hiver et ses nombreux épisodes neigeux effraient certains professionnels qui ne savent quoi mettre dans leur valise, ayant peu de vêtements adaptés aux températures négatives. Mais pas d’inquiétude, il suffit généralement de prendre des habits chauds et confortables, vous trouverez sur place le complément et à des tarifs très attractifs. Montréal s’est en effet adaptée à son climat en mettant au point une "ville souterraine" unique en son genre. Hôtels, bureaux, boutiques, salles de congrès ainsi que les stations de métro et deux gares ferroviaires sont ainsi reliés par 30 km de couloirs dont le développement a débuté lors de la construction de la Place Ville-Marie en 1962. Elle permet de vaquer à ses activités sans devoir affronter le froid extérieur.

En 3 heures
- Parcourir et éventuellement faire du shopping dans la rue Saint-Catherine. C’est la rue commerçante la plus importante et la plus animée de la ville. Longue de 11 kilomètres, elle compte près de 1200 boutiques dont le grand magasin La Baie (585 Rue Sainte-Catherine Ouest Montréal) qui réunit dans ses rayons vêtements, lingerie, bijoux…
- Flâner librement dans le vieux Montréal. C’est ici, en 1642, que les premiers colons français se sont établis, baptisant leur cité Ville-Marie. Ce quartier historique qui se parcourt facilement à pied, abrite de nombreux musées et points d’intérêt comme la Basilique notre-dame de Montréal, le centre d’histoire de Montréal ou encore le musée Pointe-à-callière, établissement installé sur les lieux de la fondation de la ville. Si le temps le permet, il est possible de pousser jusqu’au vieux port où les habitants aiment se promener, faire du vélo aux abords du fleuve Saint Laurent. Pour la pause shopping, les voyageurs d’affaires qui n’auront pas trouvé leur bonheur dans les nombreux magasins de souvenirs du quartier pourront se rendre au Marché Bonsecours qui réunit plusieurs artisans et métiers d’art. Il est ensuite possible de finir la journée par un verre ou un bon repas en restant dans ses rues chargées d’histoire. En effet de nombreux bars et les meilleures tables de la ville sont situés ici.

En une après-midi
- Le biodôme de Montréal (4777, avenue Pierre-De Coubertin), l’ancien vélodrome des jeux olympiques d’été 1976 abrite quatre écosystèmes en un seul endroit : forêt tropicale, forêt laurentienne ainsi que l’Antarctique et le l’Arctique. En plein hiver canadien, la chaleur tropicale où évolue amphibiens, reptiles ou oiseaux est particulièrement agréable mais attention au choc culturel et thermique ! Tarif : 17,75 $. Situé à coté du jardin botanique, de l’insectarium, du planétarium qui rouvrira au printemps 2013 mais surtout de la Tour de Montréal (symbole des jeux olympiques), des forfaits sont proposés permettant de visiter plusieurs de ces lieux. Forfait «1 musée + la tour de Montréal» est par exemple à 29,50 dollars canadiens
- Mont Royal : Les amateurs de sport ou de verdure peuvent également passer leur après-midi de liberté dans le parc de la colline qui a donné son nom à la ville. Il est possible d’y accéder en voiture ou en bus, mais les plus téméraires peuvent s’y rendre à pied par des sentiers et des escaliers. Deux belvédères permettent de (re)découvrir la ville avec de la hauteur. La plus belle vue s’offre de la terrasse du Chalet du Mont Royal. Eté comme hiver, le parc est plein de vie. Lors de la saison froide, les Montréalais profitent du lieu pour faire des sports d’hiver comme du ski de fond, des raquettes ou du patin lorsque le lac des castors est transformé en patinoire. Avec l’arrivée du soleil, parka et moufles laissent place aux vélos, aux rollers et au farniente. Les voyageurs d’affaires qui déambuleraient dans le parc un dimanche pourront même faire leur promenade au son des djembés. Les joueurs de tam-tam ont en effet pris l’habitude de se donner rendez-vous au pied du monument à Sir George-Étienne Cartier pour un bœuf.

Une soirée
Si votre séjour se déroule entre octobre et avril, impossible d’échapper au hockey. La saison régulière du sport national, élevé par certains Canadiens au rang de religion, bat son plein. Aller voir un match de l’équipe de la ville, les Canadiens de Montréal, au centre Bell est une expérience à ne pas louper. Malheureusement les billets partent très vite et sont assez chers. Ceux qui n’ont donc pu se procurer le sésame pour rentrer dans l’arène, peuvent se consoler en regardant le match dans un bar de la ville entouré par des supporteurs fiévreux. C’est déjà une expérience en soi ! Pour cela, les professionnels peuvent se rendre dans les établissements de la chaîne de bars sportifs la Cage aux Sports ou encore dans l’institution montréalaise située sur le Plateau, la Taverne normande (1550 av. du Mont-Royal Est).

Adresses utiles

Consulat général de France à Montréal
1501 av. McGill College - 10e étage - Bureau 1000
Montreal (QC) H3A 3M8
Téléphone : (514) 878 4385
Permanence d’urgence: (514) 296.37.36
Courriel : info@consulfrance-montreal.org

Pour préparer son voyage : Destination Québec

Adresses Hôtelières

Ritz-Carlton Montréal : l’établissement a récemment été couronné du prestigieux label Cinq Diamants AAA. Il dispose de 129 chambres et suites entièrement rénovées, en plus de 45 nouvelles résidences de luxe. Il propose également deux salles de bal, dont le fameux Salon Ovale en plus de dix salles de réception pouvant accueillir de 10 à 350 personnes sous forme de réunion ou de dîner et jusqu’à 600 invités pour un cocktail.
La nuitée est actuellement affichée à partir de 271 euros
1228 Rue Sherbrooke Ouest
Montréal (Québec), H3G1H6
Téléphone: (514) 842-4212

Fairmont Le Reine Élizabeth
Situé au cœur de l'arrondissement de Ville-Marie et connecté à la ville souterraine, il dispose de 1037 chambres. Proposant plus de 4600 m² d’espace réunion, cette adresse n’est pas uniquement business mais également historique. C’est en effet dans la suite 1742 que John Lennon et Yoko Ono ont tenu leur «Bed-In» pour la paix du 26 mai au 2 juin 1969 après s’être vus refuser l'entrée aux États-Unis.
La nuitée est actuellement affichée à partir de 166 euros environ
900 Rene Levesque Blvd. W
Montréal
Québec, Canada
H3B 4A5
Tel + +514 861 3511
Fax + +514 954 2256

• Le Sofitel Montréal, un incontournable détaillé ici

• A l’aéroport Aloft à découvrir ici

Bons plans

• Pour boire un verre, tranquille au coeur du Vieux Montréal, le Confessionnal Il se definit comme étant un bar de quartier. Avec son charme rustique, son éclairage tamisé et sa petite superficie, c'est un lieu chaleureux et sympa pour prendre un verre tranquille entre amis (431 rue Mc Gill).
Autre adresse, dans le Vieux Montréal, le Philemon Bar, plus ou moins vitaminé selon la fréquentation, le soir. Accueil très attentionné (111 Saint-Paul Ouest).

• Notre palais de français gastronome nous fait froncer le nez à l’évocation du plat québécois : la Poutine. Pourtant impossible de partir sans goûter ce met qui tient et réchauffe les corps. Il est constitué de frites et de cheddar frais recouverts de sauce brune ou «barbecue». L' une des meilleures poutines se déguste à la Banquise (994 Rue Rachel Est Montréal)

• Pour un diner branché mais tranquille et sympathique, le Hangar dans le bas de Montréal.

• Pour un marché, l'incontournable : les voyageurs d’affaires qui sont en mission longue à Montréal et qui disposent d’une cuisine peuvent aller faire leurs courses au marché Jean Talon. Situé dans la petite Italie, il permet de s’approvisionner en produits frais et locaux et bien sur en sirop d’érable. (Ouvert toute la semaine, 7070 avenue Henri-Julien, à l'angle des rues Henri-Julien et Jean-Talon).

Pratique

Le vol : la durée de vol Paris Roissy-Montréal est de 7h30. Air Canada, Air Transat et Air France assurent des liaisons entre les deux villes toutes l’année. Corsair dessert cette destination au départ d’Orly lors du programme d’été.

Indicatif téléphone
- De la France vers le Canada : 00 (tonalité) + 1 + indicatif régional + numéro du correspondant à 7 chiffres.
- Du Canada vers la France : 011 + 33 + numéro du correspondant (sans le 0 initial).

Horaires de travail
De 8h à 17h30 environ. La pause repas est entre 30 et 60 min. Les repas d’affaires sont principalement organisés le midi et n’excèdent pas 1h30.

Décalage horaire : 6h. Quand il est midi dans l’Hexagone, il est 6 heures du matin à Montréal

Argent : 1 euro équivaut actuellement à environ 1,30 dollar canadien

Prix sur place :
● Un café expresso : 3 $ CAN
● Un kilo de pastrami chez Schwartz à Montréal, 18 $ CAN
● Un ticket de bus ou de métro (valable 90 mn) : 2,75 $ CAN

Un livre pour en savoir plus : Escale à Montréal

Formalités : les visiteurs d’affaires ont uniquement besoin d’un passeport français valide. Il n’est pas nécessaire de faire une demande de visa. Il est possible de savoir si on est éligible à ce statut sur ce lien.


Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1221 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.