Norwegian dit non à IAG !

"Pas assez cher mon fils", voilà résumé la réponse de Norwegian au groupe IAG (British Airways). Si l’offre de rachat a été attentivement étudié, les chiffres proposés, eux, ne sont pas acceptables ! En cause, une offre "ridiculement basse" qui ne prend pas en compte le potentiel de développement de la low cost long courrier. […]

"Pas assez cher mon fils", voilà résumé la réponse de Norwegian au groupe IAG (British Airways). Si l’offre de rachat a été attentivement étudié, les chiffres proposés, eux, ne sont pas acceptables ! En cause, une offre "ridiculement basse" qui ne prend pas en compte le potentiel de développement de la low cost long courrier. NorwegianAir Shuttle, qui affirme susciter l’intérêt de beaucoup d’investisseurs, ne veut pas se brader malgré les nuages qui s’amoncèlent : déficit chronique, prix du pétrole à la hausse… Mais la compagnie sait qu’elle a des atouts, en particulier une excellente image de marque chez les millenials qui acceptent des aéroports très secondaires et éloignés de leur destination finale moyennant un prix attractif.