Nouvelle taxe « Sayonara »: il faut désormais payer pour quitter le Japon

Grâce à une multitude d’offres de vols et de nouvelles routes, il est maintenant plus facile que jamais de se rendre au Japon – mais il est aussi devenu légèrement plus cher de quitter le pays. Depuis le début de la semaine, le pays a commencé à percevoir une taxe "sayonara" auprès des visiteurs. Le […]

Grâce à une multitude d'offres de vols et de nouvelles routes, il est maintenant plus facile que jamais de se rendre au Japon - mais il est aussi devenu légèrement plus cher de quitter le pays. Depuis le début de la semaine, le pays a commencé à percevoir une taxe "sayonara" auprès des visiteurs. Le nouveau droit de 1.000 yens (8 euros) sera ajouté aux tarifs de transport aérien de tous les passagers au moment de la réservation, quelle que soit leur nationalité.

Il y a quelques exceptions : Les enfants de moins de deux ans ne seront pas frappés par la taxe, pas plus que les passagers qui sont au Japon pour moins de 24 heures ou toute personne qui est forcée d'entrer dans le pays en raison de "circonstances inévitables" (atterrissages forcés et mauvais temps), rapporte The Japan Times.