On connaît les 3 premiers challengers de la SNCF en France

255

L'ouverture du ferroviaire à la concurrence aiguise les appétits. L'italienne Trenitalia ne devrait même pas attendre la date butoir de fin 2020 pour se lancer.

D’après Les Echos, la compagnie de chemins de fer Trenitalia (qui relie déjà Paris à certaines villes italiennes sous la marque Thello) pourrait s’attaquer au monopôle de la SNCF avant même l’ouverture à la concurrence prévue pour 2020. Elle en a le droit dans le cas de trajets intérieurs constituant des tronçons de lignes internationales. Ainsi l’opérateur transalpin devrait-il créer une desserte Paris-Milan, incluant des arrêts à Lyon et Chambéry, dès 2020.
Cette annonce fait suite à celle de l’Espagnole Renfe début juillet qui, dans le cadre de l’ouverture à la concurrence cette fois-ci, prévoit une ligne Marseille-Lyon. Toujours fin 2020, l’Allemand Flixtrain a d’ores et déjà prévu l’ouverture de 5 lignes incluant 25 étapes intermédiaires : Paris Nord-Bruxelles Nord, Paris Bercy-Lyon Perrache, Paris Bercy-Nice, Paris Bercy-Toulouse et Paris Bercy-Bordeaux. Ces trains, de type Intercités, pourraient constituer une concurrence forte pour certaine lignes TER. A ce titre des dispositifs légaux pourront permettre l’impossibilité de créer de certaines lignes.
Ces 3 opérateurs sont, pour l’heure, les seuls challengers annoncés de la SNCF. Nul doute que leurs premiers pas seront attentivement observés par d’autres acteurs européens intéressés par l’immense marché ferroviaire français.