Pas de nouvel aéroport pour Mexico

Le nouveau président mexicain a définitivement enterré le projet de construction d'un nouvel aéroport international à Mexico. A la place, il propose de reporter le trafic sur 3 aéroports déjà existants. Une option qui ne manque pas d'inquiéter les plus hautes instances aéronautiques internationales.

Le président Andrés Manuel Lopez Obrador a tenu sa promesse électorale d'arrêter le projet d'aéroport international de 13 milliards de dollars, et les responsables de l'aviation mexicaine ont déclaré que l'aéroport existant de la ville et un autre à Toluca seraient mis à niveau. Un aéroport militaire serait également converti à des fins commerciales dans le cadre du plan.

Le nouvel aéroport était terminé pour environ un tiers lorsqu'il a été fermé. L'aéroport international actuel de Mexico est en difficulté pour répondre à la demande et ne peut être agrandi.

Les responsables des compagnies aériennes ont déclaré que les trois aéroports de remplacement sont trop éloignés les uns des autres et que leurs besoins opérationnels favorisent les vols à partir d'un seul aéroport, sans que les avions soient dispersés sur plusieurs plaques tournantes.

De son côté, Alexandre de Juniac, PDG de l'IATA (l'association internationale du transport aérien), a exprimé ses préoccupations en matière d'exploitation et de sécurité. Selon lui, cette option sera " très, très, très, très difficile. "