Qatar Airways juge Airbus… arrogant

On sait qu’il ne mâche pas ses mots mais Akbar al-Baker, le patron de Qatar Airways, est tombé à bras raccourcis sur l’avionneur européen Airbus. Lors d’une visite aux USA, il a affirmé tout net que "Boeing qui a commencé à construire des avions avant tout le monde, fabrique les meilleurs avions, même si leurs concurrents ne vont pas apprécier que je le dise". En jeu, la présence de la compagnie sur le sol américain.

Comment obtenir plus de droits de trafic dans un pays qui s’oppose fermement au développement des compagnies du Golfe ? Al Baker a sans doute trouvé la solution en achetant 100 appareils à Boeing. Pour l'heure, 30 Dreamliner et dix B777-300 plus une lettre d'intention pour l'achat à venir de 60 737 MAX 8s 60 B737, le concurrent direct de l’A320 Neo. Au total une facture de 18,6 milliards de dollars !

Le patron de Qatar Airways justifie sa colère par les nombreux retards de livraison d’Airbus, une qualité de finition qui laisse à désirer, des sous-traitants (comme Zodiac) et, selon une source proche du patron de la compagnie, non confirmée, "une certaine arrogance" que rien ne justifie.

Avec cette commande, Qatar Airways, compagnie d’état, veut faire pression sur les Etats Unis pour obtenir une plus grande présence sur le sol américain. Autre enjeu, les 36 avions de chasse vendus au Qatar par les Américains mais qui restent bloqués, en raison de l’opposition d’Israël. Selon le New York Times, la présence d’Antony Blinken, secrétaire d’État adjoint américain, à la conférence de presse organisée conjointement à Washington par Boeing et Qatar Airways ne serait pas le fruit du hasard. Barack Obama, avant son départ de la maison Blanche, pourrait donner un petit coup de pouce à cette vente.