Qatar Airways suspend ses vols vers ses voisins

Isolé par ses voisins les plus proches, le Qatar riposte en suspendant à son tour ses vols vers l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte. Les voyageurs d'affaires en tournée dans le Golfe doivent revenir en Europe pour repartir dans un autre pays du golfe ou passer par un pays tiers.

Après avoir dans un premier temps suspendu ses vols pour la journée du lundi 5 mai, Qatar Airways a annoncé mardi avoir, à son tour, suspendu sine die tous ses vols vers l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte. Dans un communiqué publié sur son site internet, la compagnie du Qatar précise que la suspension des vols vers les quatre pays sera en vigueur "jusqu'à nouvel ordre". Doha riposte ainsi à la décision de ses voisins de l'isoler en l'accusant de terrorisme.

La compagnie indique aux clients affectés par la suspension des vols qu'ils peuvent soit se faire rembourser leurs billets soit réserver des places vers d'autres destinations.

Au-delà de la question des vols locaux, la question de ce blocus par les voisins pose des questions pour les vols internationaux car officiellement, l'espace aérien de l'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, de Bahreïn, du Yemen et de l'Egypte est également interdit au Qatar, ce qui doit conduire à des détours gigantesques. Pour l'heure, la compagnie ne communique pas sur ce point.